Bande à Parr

26/04/17 à 07:30 - Mise à jour à 07:30
Du Le Vif Focus du 28/04/17

Dérision, cruauté et anglicisme qualifient les images de Martin Parr, célébré aux Sony Awards par une OutstandingContribution, Un regard d'anthropologue entertainer qui dissèque aussi la hiéraRchie sociale et ses attributs.

"J'ai une relation haine-amour avec la Grande-Bretagne et je suis mortifié par le Brexit. Pour moi, la photo est une forme de thérapie qui me permet aussi d'explorer les contradictions de mon pays. Par exemple, celles qui ont vu la production industrielle du Black Country passer d'usines employant cent personnes aux compagnies actuelles qui en font travailler deux. à cause des Chinois, merci d'ailleurs beaucoup à ceux qui sont dans la salle." Et le mètre 90 de Martin Parr d'agiter son rictus naturel: les lèvres invisibles barrent une tête de plombier sardonique, au discours parfaitement articulé devant une salle londonienne débordant de journalistes. Parr est une star devenue célèbre dans le monde de la photographie pour ses images férocement décalées: le visage exagérément buriné d'une femme mûre à la plage, couvert de mini-lunettes de protection qui la mutent en insecte grotesque. Ou cette autre probable retraitée qui photographie Venise, elle-même couverte de pigeons, incarnation de l'invasion lagunaire. Bien que désormais réalisés partout dans le monde, les chromos irra...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires