Autour du Bataclan

27/09/17 à 21:00 - Mise à jour à 29/09/17 à 16:23
Du Le Vif Focus du 29/09/17

Erwan Larher en est à son sixième roman, mais la rentrée n'a d'yeux que pour celui qu'il ne voulait pas écrire: un objet littéraire, bien plus qu'un récit, autour de la tuerie du Bataclan. L'écrivain y était.

C'était sans doute inévitable. Pensez: Erwan Larher était le seul écrivain présent parmi les 1 500 spectateurs ce soir-là. Un jeune écrivain, mais qui connaît son métier: quatre romans étaient déjà sortis avant ce 13 novembre, le cinquième (Marguerite n'aime pas ses fesses, déjà chez Quidam) en était aux corrections, ce sixième ne devait pas exister. Il représente même tout ce que l'écrivain abhorre, comme il est venu l'expliquer il y a quelques jours à Liège, à l'indispensable librairie Livre aux Trésors: "L'autofiction m'embête beaucoup. Parler de ma vie, ça ne m'intéresse pas tant que ça. Jusque-là, il y avait 5 % de moi et 95 % de fiction dans mes romans. Pour celui-ci, j'ai dû inverser la tendance, presque malgré moi."Car non, il ne pouv...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires