XIII à la douzaine

24/11/11 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Double fournée de Thorgal, double ration de XIII... Les blockbusters franco-belges jouent la carte de la spin-off et des reprises. Comme dans les (bonnes) séries télé.

XIII à la douzaine

© Le Lombard / Dargaud

Pas de hasard: on se croirait à un junket, façon Hollywood. Face à nous, 3 stars des séries: Rosinski, dessinateur de Thorgal, Yves Sente, scénariste et doublure assumée du retraité Jean Van Hamme, et Yann, scénariste protéiforme et prolifique. Les 2 premiers viennent de pondre le 33e album de la série-mère, le troisième entame une nouvelle spin-off, et tous sont désormais rompus au principe des reprises, des séries parallèles, des one shot... Une tendance plus qu'une mode: "Le jeune public n'a plus les 50 albums de Ric Hochet comme références, mais les séries US", explique Yann. Et Yves Sente de préciser: "Sur une série télé, il y a 5 ou 6 scénaristes et autant de réalisateurs différents. Et personne n'y trouve à redire. On fonctionne comme ça pour Thorgal."

Depuis que Laurent Gerra scénarise des Lucky Luke et que Spirou s'offre des one shot, on savait que tout était désormais possible dans la BD franco-belge. XIII a creusé le sillon, Thorgal enfonce le clou. "On sait où nous mènera l'étape 1, nous suivons tous une même ligne de temps et d'action, et on multiplie les passerelles, les petits moments marrants d'une série à l'autre. Il est prévu que tout le monde, un jour, se rejoigne au même endroit, mais on ne sait ni dans quels albums, ni dans quelles circonstances. Chaque série doit aussi pouvoir se suffire à elle-même. Et continuer."

Et Rosinski de conclure, plus libre que jamais: "Thorgal est le terreau parfait pour ce genre d'expériences. On a évolué dans de la mythologie, dans du western, du suspense, de la SF. On pourrait envoyer Thorgal dans le New York d'aujourd'hui! Batman ne bouge pas son cul de Gotham, Tintin aura toujours son ridicule pantalon démodé... Mais tout est possible dans notre saga." Reste une contrainte, répétée par le trio: "Etre au service d'une série, et de son public. Etre à la fois innovant et fidèle."

Olivier Van Vaerenbergh

Louve, tome 1 (Les mondes de Thorgal)

Raïssa de Yann et Surzhenko, éditions Le Lombard. *****

Deuxième spin-off de Thorgal, après Kriss De Valnor, elle aussi partie pour durer. La 2e fille de Thorgal, celle qui parle aux bébêtes, est entre les mains d'une bonne équipe, qui s'amuse et tire profit de la spin-off en multipliant les clins d'£il. Les geeks devraient kiffer la forme, les jeunes filles vont adorer le fond.

Thorgal, tome 33

Le Bateau-Sabre de Sente et Rosinski, éditions Le Lombard. ****

Du velours pour Rosinski, qui n'a jamais lâché l'affaire, et Sente, qui en est déjà à son 4e album: revoilà le beau brun au centre de l'action et comme d'habitude dans le pétrin, cette fois tout blanc. Rosinski s'éclate, ça se voit. Les vieux fans seront contents.

XIII Mystery, tome 4

Colonel Amos de Alcante et Boucq, éditions Dargaud. ***

Une spin-off en forme de one shot, genre Spirou, où chaque album revisite le passé d'un personnage secondaire. Le passé du colonel Amos ne restera pas dans les annales. Mais les collectionneurs ne peuvent pas s'en passer.

XIII, tome 20

Le jour du Mayflower de Sente et Jigounov, éditions Dargaud. **

Enorme défi pour Dargaud et ses auteurs: faire oublier la paire Vance et Van Hamme! Tâche ingrate, surtout après l'intermède maousse de Giraud et la spin-off XIII Mystery. On revient donc aux fondamentaux: nouveau cycle, nouveau complot, nouvelle plongée dans le passé... mais rien de bien inédit. Seuls les amateurs de Alpha, autre série de Jigounov, risquent d'être ravis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires