Varulf (tome 1)

14/02/13 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

AVENTURES/FANTASTIQUE | Saga moyenâgeuse mâtinée de fantastique, Varulf raconte l'histoire d'une communauté de paysans d'un royaume nordique confrontée aux esprits de la forêt.

Varulf (tome 1)

DE GWEN DE BONNEVAL ET HUGO PIETTE, ÉDITIONS GALLIMARD. ***

AVENTURES/FANTASTIQUE | Saga moyenâgeuse mâtinée de fantastique, Varulf raconte l'histoire d'une communauté de paysans d'un royaume nordique confrontée aux esprits de la forêt. Depuis plusieurs semaines, le village est la cible de multiples attaques nocturnes. Si dans un premier temps, l'aube se levait sur les carcasses démembrées d'animaux, depuis la dernière lune, ce sont les corps de sept villageois qui ont été retrouvés exsangues au petit matin. Les traces sur le sol ne laissent planer aucun doute: les attaques sont le fait de différents animaux sauvages. Des animaux identiques à ceux qui apparaissent dans les cauchemars des jeunes de la région. Persuadés qu'ils prennent chacun l'apparence d'un des animaux meurtriers durant leur sommeil, les enfants décident de quitter le village pour ne pas devenir les meurtriers involontaires de leurs parents et amis. Une longue errance commence alors pour le groupe confronté à la mort et au doute. Un soir, le chevalier Thorsteinn les surprend dans leur premier sommeil. Assurant qu'il a été envoyé à leur recherche par les parents, il les protégera jusqu'à leur retour au village. Preuve de sa bonne foi, il se propose d'assurer le premier tour de garde...

Servie par un dessin à la simplicité efficace du style Atome, l'histoire de Gwen de Bonneval navigue entre le récit d'aventures et l'exposé plus intimiste des sentiments d'enfants obligés de grandir trop vite. Un questionnement qui peut d'ailleurs paraître un rien anachronique quand on connaît la vie des paysans et serfs du moyen-âge. Heureusement, l'ambigüité du personnage de Thorsteinn assure un certain suspense au premier tome de ce diptyque plus fantastique qu'historique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires