Une première au Grand Sablon

24/03/10 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Dans ce quartier bruxellois, il existe bon nombre de galeries consacrées à tout type d'art. La bande dessinée s'y introduit avec l'inauguration ce 25 mars de la galerie Champaka.

Une première au Grand Sablon

Dans ce quartier bruxellois, il existe bon nombre de galeries consacrées à tout type d'art. La bande dessinée s'y introduit avec l'inauguration ce 25 mars de la galerie Champaka.

Souvent considérée comme un parent pauvre de l'art, la bande dessinée est rarement reconnue à sa juste valeur. Il existe pourtant des dessinateurs capables d'élever le niveau du neuvième art et d'égaler ce qui se fait en peinture. Le résultat est même meilleur dans certains cas.

Le Grand Sablon à Bruxelles est connu pour ses multiples galeries exposant des oeuvres d'arts modernes, contemporains, anciens ou premiers. Mais il n'existait rien encore sur le neuvième art. Eric Verhoest voulait remédier à cela. C'est désormais chose faite avec la création de la galerie Champaka. L'inauguration se fait le 25 mars. La première exposition mettra en avant des dessins de Bernar Yslaire, le fameux auteur de Sambre. Il s'agit ici de retrouver des dessins originaux, très souvent réalisés par infographie. La plupart annonce La mer vue du purgatoire, le prochain volet de la saga Sambre. Ces dessins ne se retrouveront pas dans l'album. On retrouve aussi des publications uniques (comme le fabuleux dessin retravaillé à partir d'une photo, Alice), ou des présentations de XXeciel.com ou Ciel au-dessus du Louvre. L'exposition est intitulée Nouveaux Rouges. Une couleur récurrente chez Yslaire. Il s'explique: "Le rouge c'est ma marque de fabrique, c'est ma couleur! J'aime les autres coloris mais si je ne mets pas du rouge, j'ai l'impression de me trahir. Déjà quand j'étais tout petit, c'était cette couleur qui m'accompagnait. Ma mère achetait les mêmes vêtements pour mes frères et moi. Il y avait une couleur sur l'étiquette pour distinguer à qui le vêtement appartenait. Pour moi, c'était le rouge. Même chose pour le rond de serviette quand on était à table. Et puis le rouge permet de dire tellement de choses, on peut aller très loin avec cette couleur. Je l'utilise souvent pour des symboliques que je considère comme subjectives."

La galerie Champaka présentera les dessins sur des cadres, comme de véritables peintures. Il s'agit d'une exposition-vente. Les dessins affichés sont donc à acheter. Mais ce n'est pas à la portée de toutes les bourses. Le moins cher coûte 2000¤ et le plus coûteux est à... 18.000¤. En moyenne, les prix varient autour de 5000¤. Cette galerie vendra toujours les dessins qu'elle expose. Les noms d'autres artistes qui seront à Champaka sont connus. En avril, ce sera Miles Hayman qui sera mis à l'honneur pendant un mois sur un sujet autour de la ville de New York. François Avril, Yves Chaland et quelques autres seront exposés dans les mois à venir.

La bande dessinée est certes mise à l'honneur d'une autre façon à la galerie Champaka, cette dernière n'est pas la seule à proposer des ventes de planches originales.

Les six magasins Slumberland organisent parfois ce type de ventes. Ils sont situés à Bruxelles, Woluwé-Saint-Lambert, Uccle, Louvain-la-Neuve, Liège et Namur.
A Bruxelles, il y a les incontournables comme le Brüsel au Boulevard Anspach et les Petits Papiers sur la place Fontainas.
La Main Blanche à Waterloo effectue aussi ce type de vente.

Sites Internet
http://galeriechampaka.com/

http://www.slumberlandbd.com/

http://www.brusel.com/

http://www.petitspapiers.be/

http://www.lamainblanche.com/public/homepage.aspx

Benoît Ronflette (Stg)

Nos partenaires