Une nouvelle en 280 tweets

23/07/14 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Source: Focus Vif

Un mois et demi avant la sortie de son prochain ouvrage, The Bone Clocks, le romancier David Mitchell (Cloud Atlas) signe une nouvelle en tweets. Une manière originale de faire parler de lui.

Une nouvelle en 280 tweets

© capture d'écran du compte Twitter de David Mitchell

The Right Sort a ainsi été rédigé en anglais, en 280 tweets sur une durée de 7 jours (du 14 au 20 juillet), à raison de 40 statuts par jour. Un exercice bien suivi par ses 45.000 twittos d'après le nombre de RT et de favoris. Mais un exercice assez périlleux où David Mitchell est limité à 140 caractères.

Le pitch: un jeune homme, Nathan, devient accro aux drogues après que celui-ci ait goûté les pilules au Valium de sa mère dépressive. Plongée dans le surnaturel où les protagonistes ont des visions quelques peu sinistres dépassant l'effet des pilules.

Du défi à la contrainte, l'auteur réalise une nouvelle expérience littéraire sur le réseau social. Lors d'une interview au journal The Guardian, David Mitchell explique qu'il a dû s'efforcer à écrire de manière séquencée. Le lecteur n'est pas en reste, aussi curieux soit-il, doit s'y atteler pour passer d'un tweet à l'autre et donc d'une séquence à une autre, tout en déroulant sa page.

Friant d'innovation, David Mitchell s'est fait connaître par l'écriture de son livre Cloud Atlas (adapté au cinéma en 2012 par les Wachowski) où il teste dans un seul récit plusieurs points de vue et délais.

Reda Bennani (stg)

En savoir plus sur:

Nos partenaires