Thoreau - La vie sublime

20/09/12 à 12:00 - Mise à jour à 12:00

HISTOIRE | Avec le mouvement des indignés, la crise économique qui n'en finit pas de nous promettre des lendemains difficiles et la nature qui semble en avoir assez de nos comportements désinvoltes, la pensée d'Henry David Thoreau trouve une nouvelle jeunesse.

Thoreau - La vie sublime

DE A. DAN ET LE ROY, ÉDITIONS DU LOMBARD, 82 PAGES. **

HISTOIRE | Avec le mouvement des indignés, la crise économique qui n'en finit pas de nous promettre des lendemains difficiles et la nature qui semble en avoir assez de nos comportements désinvoltes, la pensée d'Henry David Thoreau trouve une nouvelle jeunesse. Pour la faire courte: on peut dire que les réflexions de cet auteur du début de XIXe siècle cadrent parfaitement avec les nombreuses interrogations que suscite notre époque. Poète, écrivain et philosophe pour qui les idées n'ont de sens que si elles sont mises en pratique, l'homme est considéré comme un des pères de la désobéissance civile. "Quand un gouvernement est injuste, la place de l'homme juste est en prison", assène-t-il aux juges devant lesquels il comparaît pour avoir refusé de payer une taxe qui ne "sert qu'à financer l'esclavage et la guerre entre les Etats-Unis et le Mexique". Ce genre de position radicale lui vaudra quelques séjours en cellule et l'admiration du Mahatma Gandhi et de Martin Luther King qui n'hésiteront jamais à le citer.

Biographie en bande dessinée, La vie sublime participe à la redécouverte de cet écolo libertaire avant la lettre. Mais de manière pataude, presque scolaire, sans jamais transcender le personnage. On aurait aimé des jeux de couleurs plus tranchés pour marquer les différentes époques du personnage: sa tentative de symbiose avec la nature avant son retour dans la société pour combattre l'esclavage. Il était possible d'évoquer différemment ses moments de doute face à la lutte armée et ses éblouissements presque extatiques en compagnie des tribus indiennes. Les deux auteurs avaient devant eux une incroyable matière. Ils l'ont galvaudée comme des gamins pris par le temps face à une rédaction à remettre pour le lendemain. Thoreau demandait plus de profondeur. Dommage.

Nos partenaires