Reportage à Angoulême de notre envoyé spécial Lucky Luke

08/02/17 à 11:51 - Mise à jour à 12:01

Source: Focus Vif

Il régnait comme une odeur de crottin, cette année, au festival international de la bande dessinée: de Hermann à Bouzard en passant par Blain, auteurs et éditeurs n'en finissent plus d'aimer le western. Qu'il soit drôle, réaliste ou largement dévoyé.

Ce n'est pas Guillaume Bouzard qui nous dira le contraire, lui qui a justement imaginé et dessiné rien que pour nous l'arrivée de "son" Lucky Luke dans les bulles du festival: les cow-boys ont la cote en BD! La tendance était déjà présente l'année dernière avec la formidable exposition consacrée au Lucky Luke de Morris, à l'occasion de son 70e anniversaire; elle s'est confirmée cette année avec une omniprésence de Stetson et de colts dans le festival et chez la plupart des éditeurs, quel que soit leur style ou leur ligne éditoriale respective. La faute, en grande partie, à Hermann, nommé par ses pairs président de cette édition, dont la carrière et l'imposante rétrospective sont presque entièrement dévouées au western, qu'il fût réaliste avec Comanche, post-apocalyptique avec Jeremiah ou d'une brûlante actualité avec Duke, sa nouvelle série (entamée à l'âge de 78 ans!) réalisée avec son fils Yves H. au scénario. Mais Hermann n'est pas le seul responsable de cette omniprésence, nombre d'éditeurs ont profité d'Angoulême pour dégainer leur western, qu'ils soient dans une veine traditionnelle et réaliste comme les séries Undertaker ou Stern chez Dargaud ou comme le one-shot La Biographie des Frères Dalton, chez Paquet, humoristiques comme la série Lincoln (Glénat) ou l'hilarant "Lucky Luke par..." de Bouzard (Dargaud encore), voire carrément inclassables comme le Scalp de Hugues Micol ou l'inattendu retour de Gus, la formidable série de Blain. Quelques titres parmi d'autres qui prouvent l'étonnante vivacité d'un genre dont l'intérêt, chez les auteurs et les lecteurs, ne faiblit pas, sans qu'il s'explique pour autant. À moins de revenir sur son histoire et son évolution avec quelques-uns de ses auteurs.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires