Quand les fans de Stephen King téléchargent le mauvais roman

20/06/14 à 10:46 - Mise à jour à 11:05

Source: Focus Vif

Cocasse, l'histoire que vit cette romancière canadienne dont le livre paru en 2006 a le même titre - Joyland - qu'un récent roman du roi du suspens Stephen King. Résultat: son bouquin se vend comme des petits pains.

Quand les fans de Stephen King téléchargent le mauvais roman

© DR

La (més)aventure de la Canadienne Emily Schultz épinglée par le Huffington Post fera rêver plus d'un romancier de l'ombre. En 2006, cette romancière sort un livre intitulé Joyland. Le succès de son histoire qui se déroule autour de la fermeture d'une salle de jeux vidéos, reste très mitigé. Jusqu'à ce que Stephen King publie, l'année dernière, un roman portant le même titre. Résultat: les ventes du roman d'Emily Schultz prennent leur envol, avec plus de 200 ebooks téléchargés en peu de temps. C'est que, sur Amazon, la confusion avec le livre de Stephen King est grande et si la plupart des lecteurs ont réalisé leur erreur en lisant le livre numérique, certains ont cru bel et bien dévorer le dernier opus du maître du suspense, dont l'histoire, qui se déroule dans un parc d'attractions, présente certaines similitudes.

Sur le site Amazon, les lecteurs commentent. Joelle avoue sa déconvenue: "Je pensais avoir acheté le dernier roman de Stephen King. Erreur. Mais je l'ai quand même lu. J'ai trouvé ce livre un peu ennuyeux." Sheila, de son côté, s'est laissée berner: "Peut-être l'un des meilleurs livres de Stephen King. Pas vraiment dans son style habituel, mais l'histoire merveilleuse d'un jeune homme entrant dans l'âge adulte". Karen n'est pas vraiment tendre avec le roman qu'elle suppose être de la plume du maître de l'horreur : "Ce roman n'est pas du niveau du Stephen King habituel. Ennuyeux et super ennuyeux."

Mis à part des commentaires peu élogieux, cette simitude de titres a tout de même permis à la romancière canadienne de sortir de l'ombre. Elle a aussi reçu un chèque (à quatre chiffres, selon ses dires) correspondant à ses récentes ventes. Emily Schultz a décidé de prendre tout cela sur le ton de la plaisanterie: "C'était plutôt une plaisante surprise, pas une fortune non plus, et mon nom est quand même lié à ces mauvaises critiques. J'ai pensé que créer un blog pour décrire comment nous dépensons l'argent de Stephen King serait un moyen amusant de clore cette étrange histoire", écrit-elle sur le tumblr plein d'humour baptisé Spending the Stephen King Money. Elle y montre comment elle dépense l'argent engrangé suite à cette confusion: quelques meubles Ikea, un bon restaurant en amoureux, les réparations de sa voiture, une coupe chez le coiffeur pour son mari...Et pour chaque dépense, elle pose la question :"Est-ce que Stephen King approuverait?". On n'en sait encore rien, l'auteur ayant seulement déclaré à Entertainment Weekly: "Je suis content pour elle et je vais commander son livre!", plutôt beau joueur Stephen....

En savoir plus sur:

Nos partenaires