Pierre Lemaitre: l'empire Péricourt contre-attaque

29/01/18 à 15:23 - Mise à jour à 15:31
Du Le Vif/L'Express du 25/01/18

Suite d'Au revoir là-haut, Couleurs de l'incendie poursuit l'autopsie de l'entre-deux-guerres avec un casting renouvelé emmené par une Madeleine Péricourt aux deux visages. Pierre Lemaitre se et nous régale.

Personnage de tapisserie dans Au revoir là-haut - avec lequel Pierre Lemaitre, connu jusque-là pour ses polars, rafla haut la main le Goncourt 2013 -, Madeleine Péricourt porte sur ses épaules le deuxième épisode de cette trilogie qui a les accents d'une "Histoire naturelle et sociale d'une famille dans l'entre-deux-guerres" pour paraphraser le sous-titre des Rougon-Macquart, la célèbre fresque littéraire de Zola. La jeune femme reprend le témoin de son frère, "gueule cassée" fomentant, dans le précédent volet, une délectable vengeance contre le responsable de ses malheurs, l'affreux Pradelle, qui avait poussé le vice jusqu'à épouser Madeleine, et avec elle la fortune du père, puissant banquier.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires