Petit déjeuner avec Mick Jagger

30/09/10 à 15:48 - Mise à jour à 15:48

Dans un récit à tendance très autobiographique mais en même temps alègrement romancé, l'auteur Nathalie Kuperman raconte comment Mick Jagger, celui des Rolling Stones, l'a construite dès l'âge de 9 ans, à travers une série de neuf petits déjeuners fantasmés.

Petit déjeuner avec Mick Jagger

© Reuters

Quand, au lancement de sa collection Figures Libres aux éditions de l'Olivier, Olivier Cohen lâche à certains de ses auteurs: "Si vous deviez écrire sur votre super héros, de qui parleriez-vous?", Nathalie Kuperman n'hésite pas une seconde: "Je raconterais le petit déjeuner que j'ai pris avec Mick Jagger". Il n'en faut pas plus, parfois, pour piquer la curiosité d'un éditeur...

Kuperman se lance alors dans l'écriture d'un roman dans lequel elle se met en scène comme narratrice, dans un mélange trouble d'autobiographie et d'invention, une sorte d'autofiction ludique, basée sur cette intro géniale: "Parfois, les malentendus allègent l'existence". Le malentendu de Nathalie, à 13 ans, c'est Mick Jagger. Depuis le choc de sa première écoute du Black and Blue des Stones, elle le voit partout, lui parle et, l'attend certains matins entre le café et les baguettes. Il vient l'arracher à son existence glauque: "Nathalie Jagger. C'est le seul nom auquel j'ai aspiré, le seul nom qui m'aurait sauvée de la condition qui était la mienne, trouée".

Entre un père parti goûter l'aventure avec une jeune Berlinoise et une mère en cure de sommeil quasi permanente en hôpital psychiatrique, Nathalie choisit la tangente rock le long de neuf petits déjeuners fantasmés. Jagger l'inspire comme personne pour composer les premiers scénarios de sa sexualité naissante, des domaines aux résonnances évidentes pour l'adolescente, futur écrivain: "Mick Jagger est ma première réalité sexuelle, et le sexe est une condition pour écrire".

Un petit livre débordant d'un imaginaire érotique fourni, détraqué, défouloir qui donne une vraie puissance aux côtés bouleversants du récit et les détourne du pathos qui aurait pu les menacer.

Petit déjeuner avec Mick Jagger, de Nathalie Kuperman, éditions Points, 106 pages.

Y.P.

Nos partenaires