Peter Singer dans la Théorie du tube de dentifrice: comment changer le monde en quatre étapes

15/06/18 à 09:22 - Mise à jour à 09:19

C'est l'histoire d'Henry Spira, un ex-marin militant pour la cause animale, qui a réussi à bousculer des géants de l'industrie grâce à sa Théorie du tube de dentifrice. Le récit, raconté par le philosophe éthique Peter Singer, fait l'objet d'une conférence à la Vrije Universiteit Brussel, ce samedi 16 juin en présence de l'écrivain.

Peter Singer dans la Théorie du tube de dentifrice: comment changer le monde en quatre étapes

Peter Singer, philosophe engagé contre l'exploitation animale, participera à la conférence "Giving Animals a Voice" le samedi 16 juin à Bruxelles. © THOMSON REUTERS FOUNDATION

L'australien Peter Singer foule notre plat pays pour la promotion de son livre Ethics Into Action, dont la version française, Théorie du tube de dentifrice (Edition Goutte d'Or), a été éditée en mai dernier. Pour l'occasion, la Vrije Universiteit Brussel organise une conférence en anglais, Giving animals a voice, en présence du philosophe.

Un modus operandi à feu doux

Dans son ouvrage, Singer, également auteur de La Libération animale, conte la biographie de l'activiste belgo-américain Henry Spira; un ex-marin et ancien syndicaliste trotskiste, reconverti en journaliste et professeur à New York. Pour lutter contre l'exploitation animale, Spira a développé un mode d'emploi, qui pourrait s'appliquer à n'importe quelle autre cause militante. L'idée se développe en quatre points, comme l'explique Singer dans son entretien avec le journaliste français Hugo Clément. Première étape: rassembler des informations pertinentes et vérifiées. Ensuite, on veille à ne pas déformer l'information pour garder toute crédibilité, explique Singer. Troisième point: ne pas diaboliser l'adversaire. Enfin, "choisissez des objectifs que vous pouvez atteindre", conclut le philosophe.

Simple comme ouvrir un tube de dentifrice

Changer le monde, "c'est comme vouloir sortir du dentifrice d'un tube bouché", déclare Singer dans cette même interview. Avec deux choses à prendre en compte: "quelle est la gravité du bouchon?" et "avec quelle force peut-on presser le bas du tube du dentifrice?". Cette méthode claire et concise a permis à Spira de changer, petit à petit, les pratiques d'exploitation animale de grandes industries mondiales. Parmi les campagnes phares, on retient celle contre la marque de cosmétiques Revlon, qui a finalement accepté de financer des recherches pour des tests sans animaux, avant que d'autres géants comme l'Oréal prenne exemple. Ou encore celle contre le muséum d'Histoire naturelle de New York qui a cessé ses expériences sur le comportement sexuel des chats.

Pour chaque cause donc, le militantisme aurait trouvé son mode d'emploi. Si Cyril Dion et Mélanie Laurent, dans le film Demain, ont opté pour un journalisme de solution, en faisant découvrir des initiatives mises en place pour sauver la planète, Spira a choisi une autre stratégie. La méthode douce, qui consiste à soulever le problème et faire pression de manière réaliste.

Conférence Giving Animals a Voice, samedi 16 juin de 19h à 22h, à la Vrije Universiteit Brussel (VUB), Pleinlaan 2, entrée Mandela, 1050 Bruxelles. 5 euros l'entrée, 3 euros pour les étudiants. www.student.vub.be

Muna Traub

Nos partenaires