Mikhaïl Chichkine, premier invité de Passa Porta

20/09/13 à 17:35 - Mise à jour à 23/09/13 à 13:48

Source: Focus Vif

La nouvelle saison littéraire de la maison internationale des littératures de Bruxelles s'ouvre ce mercredi 25 septembre, avec une conférence de l'auteur de Deux heures moins dix.

Mikhaïl Chichkine, premier invité de Passa Porta

Mikhaïl Chichkine, un auteur russe engagé. © DR

Passa Porta inaugure un nouveau cycle de conférences et de rencontres avec un auteur de renommée internationale. Mikhaïl Chichkine a gagné plusieurs prix dont le Booker Prize russe en 2010. Il s'inscrit dans la tradition littéraire de Tolstoï, Pouchkine et Tchekhov. Son essai qui s'intitule Dans les pas de Byron et de Tolstoï dévoile cet héritage. Ses romans sont, eux, souvent adaptés au théâtre, surtout Deux heures moins dix, qui relate la correspondance de deux jeunes russes qui apprennent à vivre séparés par la guerre.

Mikhaïl Chickine est également connu pour ses prises de positions à l'encontre du régime de Vladimir Poutine. Cette année, il a d'ailleurs refusé de représenter la Russie lors de la Book Expo America. Il réclame "un pays libéré des imposteurs, un pays avec une structure d'État qui défend les droits des individus, pas ceux de la corruption, un pays avec des médias, des élections et un peuple libre". En attendant, il vit en Suisse. Mais il posera ses valises en Belgique jusqu'au 18 novembre, le temps de séjourner dans la résidence d'auteur de Passa Porta.

Loin de sa terre natale, l'écrivain s'interroge : "Quelle langue avais-je laissée en partant ? Qu'avais-je emporté avec moi ? Quelle direction donner aux mots ?" Dans sa conférence inaugurale de mercredi, Mikhaïl Chichkine témoignera notamment de son souci de la langue, lui qui entretient un rapport d'amour-haine avec le russe, considérant, d'une part, le vocabulaire du Kremlin et l'argot des camps comme des "mots violents qui humilient", et reconnaissant, d'autre part, que la littérature des grands écrivains de son pays constitue "la condition même de l'existence d'un conscience non-totalitaire".

Mikhaïl Chichkine lira son texte d'introduction en russe mais il sera traduit en français et en néerlandais. L'auteur s'entretiendra, ensuite, avec Johan de Boose en anglais.

  • Ce mercredi 25 septembre à 20h à Passa Porta - 46, rue Antoine Dansaert.
  • Info et réservation : +32 (0)2 226 04 54 ou www.passaporta.be

Baptiste Erpicum

En savoir plus sur:

Nos partenaires