Mai 68, la relève (2/4): Inculte, collectif à géométrie variable

15/05/18 à 11:27 - Mise à jour à 11:27
Du Le Vif Focus du 10/05/18

Où trouver trace aujourd'hui des questions que Mai 68 a posées aux écrivains et à la littérature? Réponse avec le collectif français Inculte. Auquel contribuent notamment Claro, Mathias Énard et Maylis de Kerangal.

"Il n'y a aucun soixante-huitard parmi nous. On est quasiment tous nés entre 71 et 78. On est vieux, mais pas assez. On est des giscardiens (rires)." Tout début mai, à Paris. Café noir et manteaux d'hiver, Jérôme Schmidt et Mathieu Larnaudie ont fixé rendez-vous Rive droite, du côté de Bastille, à un peu moins d'une heure à pied du Quartier latin où éclataient, il y a 50 ans, les premières déflagrations d'une large vague de contestation qui agiterait tous les domaines de la société. On le sait aujourd'hui: Mai 68 n'aura pas créé de courant littéraire en tant que tel. Mais les provocations que la révolte a opposées au monde culturel, à ses fonctionnements, à ses schémas de légitimation corsetés, à ses reproductions non questionnées, trouvent aujourd'hui des résonances dans certaines propositions éditoriales hors norme.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires