Les voyages forment la BD

20/03/17 à 14:30 - Mise à jour à 14:43
Du LeVif Focus du 17/03/17

Les récits de voyage sont devenus légion en albums. Un exercice de style entre sketchbook, autobio et BD reportage souvent standardisé. Sauf chez Hervé Tanquerelle et quelques rares contre-exemples.

Dessiner et voyager, tous les auteurs aiment ça. Et encore plus quand ils peuvent ensuite éditer le fruit de leur exploration. Depuis que la BD est devenue adulte et se permet tous les sujets, y compris, et surtout, autobiographiques, les carnets de voyage sont devenus un véritable genre en soi, jusqu'ici très codé: on connaissait déjà les carnets de voyage ou sketchbooks, reprenant, sans véritable narration, les plus beaux dessins des plus beaux endroits visités -pour ne citer que les plus fameux, Loustal a ainsi commis cinq Carnets de voyage, Blain a réalisé ses Carnets polaires, Blutch s'est fendu d'une Lettre américaine, souvenir d'un voyage aux USA; même la très exigeante Association s'est livrée un temps à l'exercice, avec des ouvrages collectifs tels que L'Association en Inde, au Mexique ou en Egypte. Même le festival d'Angoulême a adoubé le genre, en présentant dernièrement une grande exposition Carnets de voyage, reprenant par exemple des oeuvres de de Crécy au Brésil, Moebius à Louxor ou Mattotti à Angkor.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires