Le tourisme de best-seller

28/07/15 à 07:00 - Mise à jour à 14:05

Source: L'express

Un nombre croissant de touristes visite les lieux de l'intrigue de leur livre favori. Suivre les traces de Corto Maltese, Hercule Poirot, Robert Langdon et Arsène Lupin pourrait remplacer les guides traditionnels pour du tourisme romanesque hors des sentiers battus.

Le tourisme de best-seller

Le héros de fiction des romans d'Agatha Christie, Hercule Poirot, est né le 1er avril 1850 à Ellezelles, une vraie commune de Belgique © cc

Dans Anges et Démons, le Dr Robert Langdon cherche un chemin secret dans Rome

Dans Anges et Démons, le Dr Robert Langdon cherche un chemin secret dans Rome © cc

Le roman pourrait remplacer le traditionnel guide touristique. Pour visiter Rome et le Vatican de manière originale, ils sont nombreux, les voyageurs qui suivent les traces du Dr Robert Langdon, héros de Dan Brown dans Da Vinci Code et Anges & Démons. Ils ont parfois continué à marcher dans ses pas à Florence et Istanbul, où le héros mène son enquête dans Inferno. Le voyageur visite ainsi un lieu de façon originale, en revivant un moment agréable de lecture.

Qui aurait pu prédire que le guide touristique serait concurrencé par les romans policiers, les bandes-dessinées, les thrillers? Aujourd'hui, le répandu voyage organisé se fait submerger par une nouvelle vague: le tourisme romanesque, qui consiste à visiter le lieu réel où se déroule une fiction. Du petit village au départ peu attractif à la mégapole effrayante, l'histoire donne au lieu une épaisseur supplémentaire, un sens nouveau.

Marketing vu sur mer

Nombre de particuliers ont sauté sur l'aubaine de ce nouveau tourisme aux accents lucratifs. Souvent fans de l'auteur, c'est même généralement avec son accord qu'ils s'improvisent guides.

Mikael Blomkvist enquête en Suède dans Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, le premier de la trilogie Millénum

Mikael Blomkvist enquête en Suède dans Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, le premier de la trilogie Millénum © YouTube

Parfois à n'importe quel prix. Alors que quarante-cinq minutes de visite du Stockholm de Stieg Larsson dans Millénium coûtent environ 13 euros, le Philip Roth Bus Tour et sa visite de nombreux lieux emblématiques des romans de Roth ramène Newark (New Jersey) à la vie pour 30 euros. Les trois heures du Angels & Demons Rome Tour coûtent environ 60 euros et le lecteur des enquêtes du Commissaire Brunetti, personnage de Donna Leon, pourra parcourir Venise pendant deux heures à 150 euros avec Toni Sepeda, que le titre de professeur de lettres et d'histoire de l'art autorise apparemment à fixer les prix à sa guise.

Plus économique mais plus difficile à mettre en place, il reste la possibilité pour l'aventurier de planifier son propre itinéraire à la carte, en choisissant parmi une liste infinie de villes et pays sur tous les continents hôtes d'une intrigue de fiction. Les lieux fétiches de l'inspecteur Rebus de Ian Rankin, par exemple, donnent à Edimbourg une dimension toute particulière. Le Cercle des amateurs d'épluchures de patates, d'Annie Barrows et Mary Ann Shaffer, a incité les lecteurs à venir admirer les paysages de l'île anglo-normande de Guernesey, seul territoire britannique européen ayant été occupé par l'armée allemande.

Paysage le plus connu d'Étretat. L'aiguille a servi de cadre au roman de Maurice Leblanc, Arsène Lupin : l'Aiguille creuse

Paysage le plus connu d'Étretat. L'aiguille a servi de cadre au roman de Maurice Leblanc, Arsène Lupin : l'Aiguille creuse © ManuB.

L'Aiguille d'Étretat a acquis sa renommée grâce à Arsène Lupin dans l'Aiguille Creuse, de Maurice Leblanc. La ville espagnole de Barcelone se transforme en décor gothique au fil du parcours historique de Daniel Sempere dans L'Ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafon. Dans les pays nordiques, il est de plus en plus courant de s'aventurer sur l'archipel suédois de Fjällbacka où se situent les romans policiers de Camilla Läckberg et de voir Bergen en se recréant les enquêtes du détective privé Varg Veum imaginé par le norvégien Gunnar Staalesen. De passage à Amsterdam, les lecteurs de The Miniaturist, best-seller de Jessie Burton, pourront faire un détour par le Rijksmuseum pour enfin voir en vrai la maison de poupées de Petronella Oortman, héroïne historique du roman de la jeune écrivain anglaise.

"C'est l'arsenal et les lions grecs dont Hipazia et Bepi Faliero m'ont parlé", déclarait Corto Maltese face à un des lions de l'Arsenal de Venise

"C'est l'arsenal et les lions grecs dont Hipazia et Bepi Faliero m'ont parlé", déclarait Corto Maltese face à un des lions de l'Arsenal de Venise © cc

Pour voir Venise (sans mourir, contrairement aux deux tomes de Largo Winch) autrement, l'amateur de bandes-dessinées peut déambuler au gré des aventures de Corto Maltese dans la ville où a grandi son créateur, Hugo Pratt, avec Fable de Venise.

Ceux et celles qui ont déjà tenté le coup savent qu'il ne suffit pas de connaître un héros et ses aventures par coeur pour le suivre à la trace dans des ruelles qui ont parfois bien changé depuis leur description. Sans oublier que l'histoire fictive plante parfois un décor totalement inventé. Pour ce qui est du côté pratique du format, se balader avec une brique ou une bande dessinée sous un bras et les enfants dans l'autre n'a rien de facile.

Lonely Planet l'a bien compris. Avec Venise, itinéraires avec Corto Maltese, la maison d'édition facilite l'organisation d'un voyage en alliant fiction et guide touristique pour 15 euros. La collection contient aussi un itinéraire de Bruxelles au gré des Cités obscures de François Schuiten, de Rome en compagnie d'Alix de Jacques Martin et d'autres villes qui abritent l'intrigue de bandes-dessinées.

La fiction au secours de l'économie locale

Le port de Pont-Aven

Le port de Pont-Aven © cc

Bien sûr, les villes proposées sont habituées des nuées de touristes, contrairement aux petits villages de Bretagne, comme Pont-Aven dans le sud du Finistère. La "cité des peintres" connaît depuis 2011 une affluence de touristes venus voir de leurs propres yeux le théâtre des enquêtes du commissaire Dupin, héros de Un été à Pont-Aven de Jean-Luc Bannalec.

Et les retombées économiques sont d'importance. La vallée du Baztan, dans le Pays basque espagnol, renaît de ses cendres depuis 2013. La région profite aujourd'hui d'un tourisme romanesque qui lui a été offert sur un plateau d'argent par les polars à succès de Dolores Recondo dans sa Trilogie du Baztan. Désormais, la localité n'est plus une simple étape insignifiante avant Saint-Jacques-de-Compostelle; elle est devenue une destination de premier choix, permettant au touriste de dynamiser une région en se prenant pour le héros de son histoire préférée. C'est alors que la fiction devient réalité.

Nos partenaires