La culture psychotronique selon Jimmy Pantera: petites pépées, catcheurs mexicains, bikers nazis et voyoucratie

17/10/14 à 09:00 - Mise à jour à 18/10/14 à 18:59

Lucha Libre mexicaine, dictionnaire des films pornographiques en 16 et 35 mm, voyoucratie, rock and roll, bikers et films d'exploitation... Pour un podcast axé sur les sous-cultures généralement négligées par les autres médias, on peut difficilement fabriquer menu plus core-business. C'est Jimmy Pantera, un gardien bruxellois de ce temple-là, qui colle sa bouche pleine de savoir sous le micro de DJ Kwak et Serge Coosemans. Focus Brolcast, S02E03.

La culture psychotronique selon Jimmy Pantera: petites pépées, catcheurs mexicains, bikers nazis et voyoucratie

Los Tigres del Ring © Ankama/Jimmy Pantera

Ancien employé d'agence publicitaire, ancien collaborateur de Canal+ Belgique mais aussi de Focus, celui qui porte à Bruxelles le pseudonyme de Jimmy Pantera s'occupe aujourd'hui principalement de Serious Publishing, une maison d'édition publiant des bouquins et des DVD avec des motards nazis, des femmes "sévèrement nichonnées", des maffieux, etc... On lui doit aussi, chez Ankama cette fois, Los Tigres del Ring, bouquin très coloré sur le catch mexicain. Les tirages ne sont pas énormes et se vendent bien davantage en France qu'à Bruxelles ou en Wallonie, des régions qui semblent, il faut bien l'admettre, assez indifférentes à ce que les Américains appellent la culture psychotronique.

Pourtant, cet amour de la série B et Z, cette passion pour les archétypes populaires et les sous-cultures de voyous imprègne aujourd'hui le mainstream et pas seulement parce que Quentin Tarantino et Robert Rodriguez tournent des films qui marchent, aussi parce qu'à peu près tous les blockbusters défilant sur les écrans ne sont fondamentalement pas grand-chose de plus que des scénarios de série B ou Z tournés avec de très gros moyens. Les tubes du box-office actuel sont en effet bizarrement proches du cinéma d'exploitation d'antan mais pourtant, grand paradoxe, la culture psychotronique, qui n'a pourtant rien d'élitiste, a du mal à dépasser le statut de culte, d'affaire de spécialiste. Il y a des raisons à cela, pas seulement esthétiques. Maîtrisant son sujet comme un Pierre Tchernia des rayons du bas et des dessous de comptoir, Jimmy Pantera nous les explique. (sc)

Focus Brolcast #21: Jimmy Pantera (corr) by Focus Vif on Mixcloud

Serious Publishing: http://www.serious-publishing.fr/fr/

La souscription: http://fr.ulule.com/rockabs-vikingspanthers/

En savoir plus sur:

Nos partenaires