La BD de la semaine: Une autre histoire de l'Amérique, de Jack Jackson

15/05/14 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Focus Vif

ROMAN GRAPHIQUE | Jack Jackson fut l'un des premiers à mêler BD underground et récit historique. Delcourt lui redonne sa juste place.

La BD de la semaine: Une autre histoire de l'Amérique, de Jack Jackson

Une autre histoire de l'Amérique © Delcourt

La BD de la semaine: Une autre histoire de l'Amérique, de Jack Jackson

Rares sont les Européens à avoir lu Jack Jackson; aucune de ses bandes dessinées n'avait jusqu'ici eu les honneurs d'une traduction, et jamais de son vivant: ce Texan, né en 1941 et suicidé en 2006 sur la tombe de ses parents, fut un pionnier du mouvement underground, resté culte pour beaucoup d'auteurs américains qui, de Kurtzman à Crumb, criaient tous au génie. Une reconnaissance plus large quoique tardive arrivera peut-être avec cette imposante Autre histoire de l'Amérique, éditée il y a deux ans aux USA par Fanta- graphics et traduite aujourd'hui: ce one-shot regroupe deux comics publiés originellement dans les années 70, tous deux axés sur l'histoire mouvementée, politique et largement méconnue, du Texas au XIXe siècle. Soit, rien que ça, les premiers romans graphiques et historiques de la BD moderne, underground et US.

Avant de rejoindre en 1851 les Etats confédérés d'Amérique, le Texas connut divers régimes politiques: espagnol jusqu'en 1821, mexicain jusqu'en 1836, le Texas devint ensuite une République indépendante, traversée par une guerre civile longue de 30 ans. Un pan entier de l'Histoire des Etats-Unis, illustré par de fameux épisodes tel Fort Alamo, mais dont les principaux personnages furent évincés des livres officiels: personne, à part Jack Jackson, n'évoque jamais le sort des Tejanos, ces Texans d'origine hispanique ou mexicaine, parties prenantes à la révolution, mais qui en payèrent également le prix fort en étant la cible tour à tour de chaque camp... Un épisode en réalité peu glorieux de l'Histoire américaine, sur lequel Jack Jackson a réalisé, en dessins, un véritable travail d'historien, engagé et en colère.

Westerns naturalistes

Si la méthode narrative -de l'illustration de textes avec voix off dans chaque case- peut paraître un peu -voire très- lourde aujourd'hui, elle était révolutionnaire dans les années 70, en alliant ainsi la bande dessinée et l'Histoire, le noir et blanc et le sens du détail, l'école underground et la recherche historique. Une approche qualifiée de roman graphique et très éloignée des premiers comics de Jackson, dont le God Nose est considéré, en 1964, comme le tout premier comics underground. Pendant dix ans, et de nombreux courts récits, Jackson fouillera de la sorte l'Histoire du Texas et, en creux, les injustices souvent raciales qui la composent. Il vendra peu de livres mais influencera beaucoup de monde, à commencer par les tenants d'un western naturaliste, plus crédible et moins manichéen que ceux habituellement produits. Pas étonnant, ainsi, que ce soit Ron Hansen, l'auteur du roman L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, qui préface cette mini- anthologie de Jack Jackson: leur Ouest sauvage et leurs cowboys se ressemblent.

  • DE JACK JACKSON, ÉDITIONS DELCOURT, 286 PAGES.

En savoir plus sur:

Nos partenaires