La BD belge "Les Crocodiles" censurée à Toulouse

26/11/14 à 12:11 - Mise à jour à 14:08

L'expo autour de la BD Les Crocodiles prévue pour la "Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes" ce 25 novembre, à Toulouse, a été censurée par les élus de la mairie de la ville. En cause, "l'aspect immoral" et la "vulgarité" de certaines planches.

La BD belge "Les Crocodiles" censurée à Toulouse

Les Crocodiles © Le Lombard

A Toulouse, la bande-dessinée Les Crocodiles du belge Thomas Mathieu n'a pas le don de plaire, une exposition basée sur ses dessins vient en effet d'être carrément censurée par le maire, après avoir été planifiée dans un premier temps, et cela, pour "vulgarité et immoralité". C'est entre autres une scène de violence conjugale qui aurait heurté une élue UMP, Laurence Katzenmayer.

Dans Les Crocodiles, le dessinateur belge met en scène des histoires de harcèlement de rue avec comme particularité le fait que tous les hommes sont représentés par des crocodiles, harcelant de façon agressive leurs proies. Thomas Mathieu s'est basé sur des témoignages récoltés sur son blog, pour réaliser ses saynètes, au vocabulaire, il faut bien l'avouer, cru et aux croquis plus qu'explicites. Et si ses dessins choquent, c'est justement pour dénoncer le comportement machiste de certains hommes vis-a-vis de la gente féminine.

"Tous les crocodiles du livre ne sont pas des pervers pathologiques et pour certains, c'est un manque d'éducation mêlé à un mal-être qui les pousse à l'agressivité ", observait notre chroniqueur maison lors de la sortie de l'album début novembre. "Gageons que les conseils prodigués sous forme d'outil didactique à la fin du livre par le professeur Mathieu puissent contribuer à changer les comportements des agresseurs, des victimes et des témoins. Un livre à mettre entre les mains de toutes les générations, garçons et filles ", ajoute-t-il.

L'auteur, Thomas Mathieu, a réagi, de son côté, dans un article sur ladepeche.fr: "Alors effectivement certains propos peuvent heurter mais ils reflètent une réalité subie par les femmes. Faut-il pour autant se détourner et ignorer la réalité ?" Preuve que Les Crocodiles ne choquent pas tout le monde : une mutuelle belge en a utilisé des extraits pour illustrer une brochure consacrée au harcèlement sexuel. Alors, trop pudibonds les élus de la ville rose ?

En savoir plus sur:

Nos partenaires