L'Intime Festival, nouveau rendez-vous littéraire namurois

19/06/13 à 16:28 - Mise à jour à 29/08/13 à 11:05

L'acteur Benoît Poelvoorde crée l'Intime Festival, un événement culturel à l'image de sa passion méconnue du grand public: la littérature.

Du 30 août au 1er septembre 2013, la première édition de l'Intime Festival se tiendra au Théâtre Royal de Namur. L'événement littéraire tourne autour de la question de l'intime et de l'écriture de soi. Plongé dans un ouvrage, l'acteur namurois s'est interrogé sur les raisons qui le poussent à tourner encore et encore les pages. S'agit-il d'un réel intérêt pour le livre ou d'une simple curiosité? De cette question est né le festival. Pour Poelvoerde, le rapport du livre est intime: "Vous l'ouvrez, vous le fermez quand vous voulez, vous avez l'impression qu'il n'est écrit rien que pour vous. C'est quelque chose presque de l'ordre de l'amitié." Mais l'acteur estime qu'aujourd'hui, l'intime est bafoué. "On montre plus vite son cul que son coeur."

Amateur de livres audio, Benoît Poelvoorde, directeur artistique de l'événement a imaginé une manière de rendre la littérature plus vivante. Pendant trois jours, les visiteurs pourront assister à de nombreuses lectures par des auteurs, réalisateurs ou comédiens. Jaco Van Dormael posera sa voix sur Mes deux-guerres de Moritz Thomsen, Eric Caravaca lira Adolphe de Benjamin Constant et Laurent Gaudé proposera une lecture de sa nouvelle Gramecy Park Hotel. Pour ceux souhaitent interagir avec les auteurs, des lectures-rencontres seront organisées et animées par un journaliste ou un critique. Le public pourra notamment compter sur la présence de l'Américain David Vann et le philosophe belge Patrick Declerck, qui répondront à toutes leurs questions. Au programme également, le débat des éditeurs sur les formes contemporaines des écritures de soi et la manière dont les éditeurs s'en emparent.

Situé à la croisée des arts, l'Intime Festival ne se limite pas à la littérature. D'autres formes artistiques comme le cinéma, la musique ou encore la photographie empiéteront sur le domaine littéraire. Le photographe américain Michael Ackerman projettera une série d'images sur une bande sonore musicale. Un cycle cinéma sera entièrement consacré à Benoît Jacquot. Le réalisateur français présentera lui-même quatre de ses films, sélectionnés par ses soins: La mort du jeune aviateur anglais, L'école de la chair, Adolphe et La fausse suivante. Après des journées remplies de lectures, place à la musique. Chaque journée se clôturera par un concert de jazz. Et pendant le festival, le public pourra même se faire tirer le portrait avec l'installation FONTasy, un dispositif créé par l'agence Superbe qui recompose les traits du visage avec des caractères typographiques.

Intime Festival, du 30 août au 1er septembre au Théâtre de Namur

Plus d'infos sur http://www.theatredenamur.be/saison20132014/event.php?id=1014

L.C. (stg)

En savoir plus sur:

Nos partenaires