L'intérêt de l'enfant, nouveau né de Ian McEwan

05/11/15 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

Source: Focus Vif

Dans L'intérêt de l'enfant, Ian McEwan réussit une fois encore le tour de force d'intégrer un récit personnel dans un contexte contemporain plus global, qui dépasse les protagonistes et les oblige, qu'ils le veuillent ou non, à s'y mouvoir, voire s'émouvoir.

L'intérêt de l'enfant, nouveau né de Ian McEwan

Couverture du dernier roman de Ian McEwan, L'intérêt de l'enfant. © Gallimard

Juge de la famille au seuil de la soixantaine, Fiona, installée sur la moquette de son chic appartement londonien, revoit le jugement qu'elle doit prononcer le lendemain dans une affaire délicate de petits jumeaux siamois: un arrêt qui condamnera l'un d'eux, sa mort sauvant celle de l'autre. Apparaît alors dans l'embrasure de la porte Jack, son mari. Valise à roulettes à la main, il attend, lui aussi, sa décision. Vu la fréquence distendue de leurs ébats sexuels, il la quitte bientôt pour une liaison qu'il imagine régénérante.

Abandonnée, Fiona se plonge à corps perdu dans son travail: cette femme sans enfants, chanteuse à ses heures, se réfugie derrière son statut social, et se retrouve confrontée à un jeune garçon leucémique, témoin de Jéhovah dont la vie est suspendue à une transfusion que lui et ses parents refusent par conviction. Au seuil de l'âge adulte, Adam, que Fiona se décide à rencontrer, se révèle un jeune homme charmant dont le destin dépend d'une décision qui pourrait le condamner... à vivre.

Dans L'Intérêt de l'enfant, Ian McEwan réussit une fois encore le tour de force d'intégrer un récit personnel dans un contexte contemporain plus global, qui dépasse les protagonistes et les oblige, qu'ils le veuillent ou non, à s'y mouvoir, voire s'émouvoir. Sorte de suspense psychologique, le nouveau roman de l'auteur anglais s'immisce, avec subtilité et dans une prose déliée, au coeur des pensées intimes de l'héroïne, de manière à la fois crédible, complexe et précise, le lecteur devenant témoin d'une vie qu'au final il se gardera bien pour sa part... de juger.

En savoir plus sur:

Nos partenaires