L'art africain, le jardin secret de Johan De Moor

10/07/17 à 15:30 - Mise à jour à 15:30
Du LeVif Focus du 07/07/17

Il en faudrait des cases pour raconter l'univers intérieur de Johan De Moor. L'art africain trône au sommet du panthéon de ses passions secrètes. Le temps d'une après-midi, le dessinateur nous a ouvert les portes de cet eden secret, habité de souvenirs et d'esprits bienveillants et rieurs.

Johan De Moor est tombé dans la marmite du dessin quand il était petit. Né en 1953, il aurait pu suivre cette ligne claire que son père, Bob, traçait en compagnie d'Hergé, dont il était le premier assistant. Le fiston travaillera quelque temps sur l'album Tintin et l'Alph-Art et des albums de Quick & Flupke. Mais les aventures qui peuplent son esprit et sa curiosité vont l'emmener vers d'autres perspectives, où le rectiligne est balayé par des secousses organiques, des aventures situationnistes, un esprit punk avant l'heure. Il est étonnant de voir dans le travail de cet authentique Brusseleir, qu'il s'agisse de la série La Vache, de ses dessins de presse ou des deux romans graphiques commis avec Gilles Dal, Coeur Glacé et La Vie à Deux, cette abondance de nourritures graphiques et visuelles qui semblent partir dans tous les sens. "Dans mon chaos, il y a de l'amusement mais de la structure, aussi. C'est un désordre ordonné, comme mes dessins. Ils paraissent foutraques, alors que je suis en réalité très consciencieux. Et je ne sais rien faire d'autre. Demande-moi de forer un trou dans un mur... le mur s'en va (rires)." Suivons le guide.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires