L'Arche de Noé a flashé sur vous

07/03/11 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

Pour sa première BD, la comédienne Chloé von Arx se penche sur l'amour à l'époque du Net. Pour un album qui semble déjà daté. Vous avez dit paradoxe?

L'Arche de Noé a flashé sur vous

Mais quelle cruche! Voilà bien la seule réflexion qui vient à l'esprit lorsqu'on referme L'arche de Noé a flashé sur vous. Comment une personne peut-elle se faire manipuler à ce point? Si l'amour rend aveugle, on n'en devient pas subitement stupide pour autant.

Léa cherche l'âme soeur sur le Net sans vraiment y croire. Mais comme ça fonctionne pour ses copines, il n'y a pas de honte à tenter sa chance. Après plusieurs gros lourds et quelques passionnés de la gaudriole rapide, elle tombe sur un quidam qui semble miraculeusement sortir du lot. Quelques échanges épistolaires plus loin et l'envoi mutuel d'une photo, elle tente le pari du visu en compagnie de sa meilleure amie en guise de chaperon. L'élu du jour a la même idée et se présente au rendez-vous avec 2 copains pour le moins bizarres: un faux Che Guevara et un pseudo mage gothique. Malgré cette première rencontre digne de Yalta, Léa s'accroche au point de se retrouver dans le lit du bellâtre. A partir de ce moment-là, les choses commencent sérieusement à se compliquer. Envie pressante d'un bébé, coups de fil incessants, comportements pour le moins étranges, jalousie feinte... le beau Noé prend rapidement une place qu'il n'a pas dans la vie de Léa. De charmeur, il devient un manipulateur sur lequel les questions rebondissent.

Première BD de la comédienne Chloé von Arx, cette arche de Noé semble être d'un autre temps. Une époque où les naïfs ne comprenaient pas que le Net comportait son lot de cintrés patentés. Comme si les campagnes de prévention massive n'avaient jamais existé. Chloé von Arx défend pourtant bien son personnage. Pour la scénariste, c'est son humanité qui pousse Léa à essayer de comprendre Noé. Son humanité toujours qui la retient de le blesser inutilement en le larguant du jour au lendemain. Des sentiments que la BD fait bien passer. De même qu'elle rend à la perfection l'emprise malsaine qui s'installe dans la relation. Des qualités qui n'enlèvent cependant rien au fait que cette histoire paraît datée. Une impression confirmée par Chloé von Arx qui précise avoir imaginé ce récit il y a 6 ans. Une paille à l'échelle humaine, un siècle, malheureusement, en temps Internet. Ou alors, c'est nous qui vieillissons trop vite.

DE CHARLES MASSON ET CHLOÉ VON ARX, ÉDITIONS FUTUROPOLIS.

Vincent Genot

Nos partenaires