L'Année du lièvre

05/05/11 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

L'ANNÉE DU LIÈVRE DE TIAN, ÉDITIONS GALLIMARD. ***

L'Année du lièvre

HISTOIRE | Quand la bande dessinée se mêle au récit historique, il arrive qu'elle prenne le point de vue de l'Occidental, en déplacement dans d'étrangères et très étranges contrées. Parmi les noms qui viennent d'emblée à l'esprit, ceux de Joe Sacco (Gaza 1956) et Guy Delisle (Pyongyang). Parfois, cependant, l'Histoire est vécue de l'intérieur, par un auteur dont elle incarne l'héritage. L'exemple avec le superbe Une vie chinoise, consacré à la Chine de Mao, ainsi qu'avec cette Année du lièvre, centrée sur la prise de pouvoir par les Khmers rouges au Cambodge. Chassés de Phnom Penh par les soldats communistes, au prétexte que les bombardements américains menacent leur sécurité (un mensonge), des milliers de Cambodgiens abandonnent tout et prennent la route, réapprennent la survie. Né au pays en 1975 mais arrivé en France en 1980 avec ses parents, Tian explore ici, au-delà des événements traversés par son pays, les limites de l'humain et de la peur. Ou plutôt ces interstices de l'Histoire où se glissent, toujours, des fragments d'humanité. Derrière un trait faussement simple se cache un sens solide de la construction et de la mise en scène. La gravité du sujet le méritait.

V.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires