Jukebox

18/02/11 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

MUSIQUE | Charles Berberian n'en finit plus de puiser dans la grande manne de ses marottes musicales afin d'en tirer quelque prétexte à l'enchaînement d'ouvrages dont l'intérêt s'avère objectivement, disons, limité. Histoire aussi, sans doute, de compenser ce qui ressemble quand même furieusement à une crise d'inspiration chez l'un des bédéistes français pourtant les plus passionnants de ces trois dernières décennies.

Après Playlist (éditions Naïve), L'histoire de Dean Martin (éditions BDMusic) ou encore Les lieux du rock (éditions Tana), voici donc Jukebox, compilation de courtes histoires parues de-ci de-là et augmentées de dessins inédits. La couverture annonce crânement: "Ceci est un livre réellement stéréophonique spécialement conçu pour être lu à un volume très élevé. Ce livre vous donnera une satisfaction auditive exceptionnelle".

Mine de rien, et contre tout attente, on prend plaisir à picorer dans cet ensemble composite de digressions musicales mêlant rêveries et considérations plus personnelles, bourrées surtout d'anecdotes amusantes sur l'histoire et les codes de la musique en général, du rock en particulier. Les amateurs de Leonard Cohen, de Bowie, des Stones, du MC5 et de... Monsieur Jean apprécieront.

Jukebox, de Charles Berberian. Editions Fluide glacial.

N.C.

En savoir plus sur:

Nos partenaires