Jack Joseph, soudeur sous-marin

20/06/13 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

ROMAN | Jack ne s'est jamais remis de la mort par noyade de son père quand il avait 10 ans. Depuis ce drame, le fiston qui a maintenant 33 ans n'en finit pas de tenter de renouer le fil cassé avec ce fantôme.

Jack Joseph, soudeur sous-marin
Jack Joseph, soudeur sous-marin

© DR

Il est d'ailleurs revenu vivre dans le bled où il a grandi. Et il passe le plus clair de son temps sous l'eau, comme soudeur, dans cette mer que son paternel écumait à la recherche de trésors oubliés. Au lieu de l'apaiser, l'arrivée imminente d'un enfant semble accentuer encore les symptômes du manque dont souffre Jack, comme si la perspective d'endosser à son tour ce rôle délicat rouvrait un peu plus les plaies mal cicatrisées. Au grand dam de sa femme Susan qui doit accoucher dans un mois, il décide ainsi de retourner au large sur la plateforme, préférant la pression et l'isolement des grands fonds au poids écrasant de l'existence. Mais on ne résout pas ses problèmes en les noyant. Lors d'une plongée, la machine va dérailler. Jack pense apercevoir un autre nageur qui ressemble furieusement à son père tandis qu'une voix obsédante le guide vers une montre à gousset posée sur le sable. Remonté in extremis, il est renvoyé sur la terre ferme. Mais le ver est dans le fruit. Persuadé que ces indices sont les clés de ce passé verrouillé qui le hante, il va retourner à la source, glissant peu à peu dans un rêve éveillé sur les traces de ce père alcoolique. Au risque de se perdre lui-même dans la folie et la dépression. Et de perdre ceux qui le rattachent au présent. Récit intimiste puissant porté par un dessin expressionniste vibrant du mal-être diffus des personnages, ce Jack Joseph nous plonge avec effroi dans les eaux troubles de la culpabilité et des souffrances enfouies. On pardonnera du coup au Canadien Jeff Lemire une propension à la dilution qui rend la traversée un peu répétitive sur la longueur. Mais on n'oubliera pas la leçon: il faut parfois toucher le fond pour remonter à la surface...

JACK JOSEPH, SOUDEUR SOUS-MARIN, DE JEFF LEMIRE, ÉDITIONS FUTUROPOLIS, 224 PAGES.

En savoir plus sur:

Nos partenaires