Holy Terror

03/11/11 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

HARD BOILED COMIC | A l'origine, ce devait être un Batman, le premier roman graphique de Frank Miller depuis une décennie. Finalement, voici The Fixer, nouveau "vigilante" du père de Sin City.

HOLY TERROR DE FRANK MILLER, ÉDITIONS LEGENDARY. ***

Holy Terror

© Frank Miller

HARD BOILED COMIC | A l'origine, ce devait être un Batman, le premier roman graphique de Frank Miller depuis une décennie. Finalement, les oreilles retaillées et la ceinture de "fantastiques joujoux" remplacée par une bordée de munitions, voici The Fixer, nouveau "vigilante" du père de Sin City. Miller avait prévenu dès 2006: ce Holy Terror serait un "morceau de propagande", de quoi "offenser à peu près tout le monde". Il faut lui rendre justice: quand l'auteur de 300 veut atteindre un extrême, il ne s'embarrasse pas de détails. Voici donc The Fixer, qui défend Empire City (ex-Gotham) contre les terroristes islamistes. Ultra-stylisé, à la limite de la caricature millerienne, Holy Terror est la conséquence directe du 11 Septembre, événement qui permit à l'Américain de "faire face, pour la première fois, à une menace existentielle". Tout comme Superman a combattu Hitler, The Fixer prend les armes contre Al-Qaida. L'absence -volontaire- de finesse dans le traitement du sujet pourrait faire croire à un comic d'extrême-droite. Et franchement, Miller a le chic pour se faire détester. Il serait pourtant trop facile de tomber dans le piège et de jeter ce nouvel opus dans la poubelle du politiquement correct. Au-delà du débat sur le terrorisme et la meilleure façon d'y répondre, au-delà même de la question de l'Islam et de sa représentation dans la culture occidentale, Miller nous pousse, dans son style hard boiled souvent imité mais jamais égalé, à remettre en cause nos convictions. Et s'il lui faut, pour cela, nous mettre de grandes claques dans la tronche...

V.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires