Foire du livre 2012 on the rocks

07/02/12 à 17:36 - Mise à jour à 17:36

La Foire du livre, c'est reparti. En grande pompe, et sous le haut patronage de Marianne Faithfull, si l'on en croit les détails d'une programmation enfin dévoilée ce midi.

Foire du livre 2012 on the rocks

© Laurent Raphaël

C'est en plein coeur des studios ICP, tanière d'enregistrement ixelloise tapissée des vinyles et disques d'or des pointures internationales s'y étant cloitrées le temps d'un album que s'est tenue ce midi la conférence de presse présentant les atours de la prochaine Foire du livre de Bruxelles.

Un de ces lieux qui savent dresser l'ambiance (ce midi, on murmurait que Benjamin Biolay y était justement en pleine session), et un écrin sur mesure pour révéler l'identité de l'invitée d'honneur de la prochaine grand-messe du livre de Bruxelles, puisque c'est Marianne Faithfull qui viendra couper le ruban dudit salon à Tour & Taxis, le 1er mars prochain. Un nom qui sonne comme une évidence: lumineuse icône rock, égérie du swinging london, l'Anglaise, grande lectrice de Shakespeare, Bertolt Brecht ou Burroughs, et par ailleurs auteure elle-même d'un recueil Mémoires, rêves et réflexions paru récemment aux éditions Bourgois, incarne bel et bien sous toutes les coutures une édition 2012 à l'entrechoquement enivrant de la musique et de la littérature.

Un thème de choix, plutôt sexy, qui emprunte à la célébrissime rengaine d'Ian Dury, bien que légèrement amendée par Ana Garcia, commissaire de l'événement, en: "Sex & Books & Rock'n'Roll". Le refrain, à fredonner, est au confluent d'avantages événementiels immédiats et d'embranchements philosophiques au long cours: "Mettre la Foire sous l'égide de "Sex, Books & Rock'n'Roll", c'est donc rappeler cette généalogie commune de la rébellion et de la liberté, qui rassemble désormais le livre et le disque (mais aussi le cinéma et les arts vivants) dans leur résistance à la morosité et à la tristesse -et aux ordres qui les entretiennent. La plus subversive des valeurs contemporains est la beauté -et la plus subversive des pratiques contemporaines est la culture". Outre l'ex de Jagger, Ana Garcia déroulera les tapis de Tour & Taxis à des invités de marque, pêle-mêle écrivains, critiques rock et musiciens: Emmanuel Carrère, Régis Jauffret, Alexis Jenni, Antoine de Caunes, François Bon, Philippe Djian et Stéphan Eicher, David Bartholomé, mais aussi l'icône de la scène musicale underground US Lydia Lunch, Dan San ou Geike. Pour des performances, des concerts (en pleine après-midi, au coeur d'une rotonde... de bouquins) et des causeries aux intitulés électriques: "Géopolitique du punk", "Une vie dans les disques", "Le livre cyborg", "La sagesse cachée du rock", "Libertinage 2.0", "Eloge de la culture rock".

Partenaire de l'événement, Focus sera bien évidemment sur le feu, entre animation de débats endiablés sur place et numéro spécial (à paraître ce 24 février) tout entier branché sur les courants littéraires et culturels de la scène rock. Culturel et subversif: bien dans le ton, en somme.

Ysaline Parisis

En savoir plus sur:

Nos partenaires