De Tintin et Milou à Fuzz et Pluck, les duos en BD ont bien changé

22/09/16 à 11:13 - Mise à jour à 11:55

Source: Focus Vif

Les duos font partie des grands classiques de la bande dessinée, mais l'Américain Ted Stearn se réfère moins, avec ses Fuzz et Pluck, à Boule et Bill qu'à Abbott et Costello et au Comics Indé.

Truc et machin, on en a vu des centaines en bande dessinée. Et ça remonte à loin: dans les premiers numéros des magazines Spirou (et Fantasio) et Tintin (et Milou), il n'y en a déjà, on le voit, que pour les duos: Tif et Tondu, Blake et Mortimer, sans oublier Johan et Pirlouit, Boule et Bill ou même Bob et Bobette: Truc et machin ce fut longtemps la marque d'une bande dessinée sans autre surprise que l'éventuel talent de son auteur, une BD essentiellement franco-belge destinée au plus grand nombre et donc à un public supposément large, et familial. Or, on ne sait quelle serait la réaction de la petite dernière de la famille ou à l'aïeul de la maison à la lecture des duos de BD d'aujourd'hui! Car le glissement s'est fait lentement, du main-stream au pointu, sous influence étrangère, plus adulte ou indé: il y eut Calvin & Hobbes, plus intello, Spoon et White, plus corsé, Samedi et Dimanche, plus poétique, ou Kinky et Cosy, plus trash et plus poilant. On a même vu des auteurs s'emparer du principe, de Mix et Remix (qui ne sont pas des personnages, mais le nom de plume de l'auteur suisse), à Plonk et Replonk (surnom derrière lequel se cache un collectif d'artistes, suisses aussi). Voilà donc Fuzz & Pluck, que l'on doit à l'animateur des célèbres... Beavis & Butt-Head.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires