Comix Remix

04/10/12 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

La saga de super-héros Comix Remix, entamée par le Français Hervé Bourhis il y a sept ans, s'offre une renaissance bienvenue: on n'a pas fait mieux depuis.

Comix Remix

COMIX REMIX, DE HERVÉ BOURHIS, ÉDITIONS DUPUIS, 248 PAGES. ****

Action et vérité! Si nous étions à Towerville, cité sans fin où cohabitent super-héros, clandestins et humains, on pourrait voir derrière ce petit miracle éditorial la main de la Corporation, l'organisation qui règne sur tous les contrats publicitaires des super-héros encartés: sept ans après sa création, cinq après la fin de sa première et trop petite vie éditoriale, Comix Remix renaît de ses cendres sous la forme d'un roman graphique, one-shot au format plus petit que les trois albums originels. Et qui promet cette fois d'essaimer, comme nous l'a confié son géniteur Hervé Bourhis, tout content de pouvoir offrir une seconde chance -rare- à son hommage aux comics.

"À l'origine de cette ressortie, je crois que c'est une demande de José-Louis Bocquet, chez Dupuis. J'ai été un peu surpris, dans la mesure où j'avais l'impression que la série était tombée dans l'oubli, même si elle n'est pas si ancienne, mais tout va plus vite, que voulez-vous. Mais s'il "trouve son public" aujourd'hui, je pense que ce sera une question d'objet, oui. C'est un beau et gros livre, une histoire complète de 250 pages, un roman graphique de super-héros, il y a de l'aventure, du suspense, de l'humour, de la politique, des monstres dégueu! Je serais les gens, je me ruerais dessus, comme un fou. Je l'ai relu, sérieux, c'est pas mal du tout!"

Entre Stan Lee et Joann Sfar

"Pour Comix Remix, j'ai essayé de mixer ce que j'aimais lire il y a dix ans, c'est-à-dire les histoires des X-men de Kirby et Stan Lee des années 60, et ce qu'on appelait la "nouvelle BD" en France, c'est-à-dire les auteurs de la génération d'avant la mienne, celle des indépendants des années 90." Un remix inattendu mais bougrement efficace: si le trait et le ton sont français (moins de réalisme, plus d'humour, de décalage, de politique), l'action et les ressorts se veulent effectivement dans la droite ligne des grands maîtres américains -on se prend de passion pour le sort de John-John Mercure ou de l'homme chewing-gum, on hait très vite l'horrible Mister Spice, on retient son souffle face au combat final entre clandestins et Corporation. "En tout cas, je suis toujours intéressé par ce thème du surhomme, et de la responsabilité de celui-ci, résume le prolifique dessinateur et scénariste (outre des projets en BD numérique, sort en novembre chez Dargaud un album consacré aux 45 tours). Il y a encore des choses à dire sur le sujet. Et d'autres façons de les raconter."

Pour preuve: Comix Remix va connaître bientôt, après cette renaissance, son premier spin-off, comme Hervé Bourhis en avait originellement l'intention. "Mais oui, à une période, il était question d'autres albums racontant la genèse de Comix Remix, avec plein de dessinateurs différents. Avec Jérôme d'Aviau au dessin, on bosse sur un projet jeunesse autour de l'univers de Comix Remix. La première histoire courte paraîtra bientôt dans Spirou. Niveau dessin, ça va être très beau, je peux vous le dire!"

En savoir plus sur:

Nos partenaires