Clair

03/04/13 à 15:58 - Mise à jour à 15:58

ROMAN | L'illusionniste new-yorkais David Blaine s'enferme dans une boîte en plexiglas, au-dessus de la Tamise et décide de jeûner pendant 44 jours sous le regard ébahi, indifférent ou fasciné des curieux.

Clair

Même s'il en ressortira délesté de pas mal de kilos, cette performance interpelle Adair Graham Mackenny, une "fashion victim" de 28 ans, qui voit là une idée de génie pour séduire les filles. Vu qu'il est bourré de complexes à cause de son logeur, il pense que ça va l'aider. Cela roule jusqu'au moment où une nana déboule, et le traite de maquereau. Pas sympa! Ce qui l'est encore moins, c'est la façon dont c'est écrit! Même si l'auteur soulève avec un certain humour des problèmes de société touchant à la faim, la célébrité et aux illusions, on s'empêtre dans un style bourré d'apartés du narrateur (mis entre parenthèses) toutes les deux ou trois lignes et ça devient vachement indigeste! Exemple: "Je vois ses yeux larmoyants se fixer lentement sur quelque chose, au-dessus de mon épaule gauche (j'ai l'impression d'avoir un perroquet rigolo perché là). Le magicien (parce que c'est lui qui est perché, non pas un oiseau) dort encore (oui, il n'est pas perché, on rature ça)..." C'est clair? Pas vraiment...

ROMAN DE NICOLA BARKER, ÉDITIONS JACQUELINE CHAMBON, TRADUIT DE L'ANGLAIS PAR ALAIN DEFOSSÉ, 319 PAGES. *

En savoir plus sur:

Nos partenaires