Chronique livre: Thomas Gunzig - Manuel de survie à l'usage des incapables

30/10/13 à 15:35 - Mise à jour à 05/11/13 à 15:36

Source: Focus Vif

ROMAN | Jean-Jean, gardien de supermarché et pire crétin mou de toute l'Histoire de la littérature belge, tue par accident Martine la caissière, maîtresse de Jacques Chirac Oussomo, le technicien de surface.

Chronique livre: Thomas Gunzig - Manuel de survie à l'usage des incapables

Vont alors s'abattre sur sa pauvre tête les Sept Plaies du monde bien barré de Thomas Gunzig: quatre hommes-loups effectivement bestiaux, une femme au sang de reptile, un père accro aux jeux en ligne, deux frères tout droit sortis de l'enfer de la consommation et, pire que tout, la logique implacable des "sales managers" et des gérants de supermarchés, derniers temples du monde moderne... Quand il ne fait pas d'excellentes chroniques en radio, des photos de Bruxelles ou des petits textes de presse sur ses vacances, l'omniprésent Thomas Gunzig, on l'aurait presque oublié, est romancier. Et du genre bon: son quatrième roman, comédie dramatique et d'anticipation foldingue, est un vrai "page turner", que plus d'une piscine aimerait avoir à ses côtés. L'auteur y déploie, en bon Belge, tout son humour et sa drôlerie pour désamorcer un évident désespoir et le portrait, autrement lourd, qu'il dresse de ses contemporains. Derrière ce titre mensonger -peu survivront-, Gunzig tire un constat amer et hilarant: l'homme est un loup pour le loup. Il en profite par ailleurs pour se retrouver presque partout et en tête de gondoles avec ce Manuel très réussi -belle ironie.

  • MANUEL DE SURVIE À L'USAGE DES INCAPABLES DE THOMAS GUNZIG, ÉDITIONS AU DIABLE VAUVERT, 408 PAGES.

En savoir plus sur:

Nos partenaires