Chronique livre: Olivier Bellamy - Dans la gueule du loup

04/12/13 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

Source: Focus Vif

ROMAN | On peut être un artiste extraordinaire et un être humain horrible... La question est de savoir si la grandeur d'un homme se mesure à son talent ou à sa générosité.

Chronique livre: Olivier Bellamy - Dans la gueule du loup

Serge Prokofiev choisit le moment où commencent les sanglantes purges staliniennes pour venir s'installer en URSS avec sa famille. On est en 1936, époque où il va composer son célèbre conte musical pour enfants: Pierre et le loup. Lentement, le piège va se refermer sur ce musicien de génie, détesté de tous, sauf de son épouse qui lui voue un amour infini. Lina est chanteuse et admirative de l'art de son mari. Funambule oscillant entre le bien et le mal, Prokofiev va souvent jouer avec les flammes du diable, comme s'il y puisait son inspiration. Il n'accorde aucune grâce aux autres artistes, à de rares exceptions près, comme son coup de coeur pour Edmond Rostand. Dans un style incisif, un récit dense et terriblement vrai, qui nous laisse avec des questions essentielles: dans quelle mesure certains artistes ne vont-ils pas se jeter dans la gueule du loup pour nourrir leur imaginaire, qu'ils placent au-dessus de tout et de tous? Animateur de l'émission Passion classique sur Radio Classique, Olivier Bellamy nous offre un premier roman émouvant et caustique. A la fin, on ne sait si on va suivre Pierre ou le loup... Les bois sombres sont parfois plus attirants que les jardins fleuris.

  • DE OLIVIER BELLAMY, ÉDITIONS BUCHET CHASTEL, 182 PAGES.

En savoir plus sur:

Nos partenaires