Chronique livre: Nic Pizzolatto - Galveston

27/12/13 à 10:43 - Mise à jour à 10:43

Source: Focus Vif

POCHE | 1987. Roy Cady, petit gangster texan de 40 ans, du genre brute de pomme, apprend qu'il est atteint d'un cancer du poumon. Pas cool, même si on habite à la Nouvelle-Orléans.

Chronique livre: Nic Pizzolatto - Galveston

Le même jour, il se voit confier une mission qui sent l'arnaque par son boss proxénète et dealer. Joli palmarès! Réchappant miraculeusement à ce traquenard, Roy s'enfuit avec Rocky, une prostituée de 18 ans, et sa petite soeur Tiffany. Les trois personnages vont se planquer dans un motel. Cavale de ces blessés de la vie, aux senteurs d'alcool et de sang, au coeur d'une Amérique qui part en lambeaux. Avec quelques vilains tueurs à leurs trousses, qui tentent de récupérer des documents compromettants. Vingt ans plus tard, devenu homme à tout faire, Roy se retrouve seul avec son chien. Quelqu'un le recherche... Un premier roman très réussi, où l'histoire passe à l'arrière-plan. Ici on s'attache davantage aux personnages, à l'évolution de Roy, qui va changer au cours de cette cavale, et se poser des questions essentielles, face à la mort qui l'attend. Aux choix qu'il a à faire... On retrouve chez Nic Pizzolatto quelque chose de l'univers d'un James Lee Burke. Entre roman et polar. Une belle balade sanglante dans la moiteur des rêves galvanisés.

  • DE NIC PIZZOLATTO, ÉDITIONS 10/18, TRADUIT DE L'ANGLAIS (ETATS-UNIS) PAR PIERRE FURAN, 312 PAGES.
Chronique livre: Nic Pizzolatto - Galveston

© DR

En savoir plus sur:

Nos partenaires