Chronique livre: Don Winslow - Dernier verre à Manhattan

27/12/13 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Focus Vif

POLAR | Fin des années 50. Walter Withers est un ancien de la CIA. Devenu détective privé, il revient investiguer dans la Grosse Pomme, sa ville natale.

Chronique livre: Don Winslow - Dernier verre à Manhattan

La veille de Noël, lors d'un cocktail organisé par le sénateur Joe Keneally, il a pour mission de protéger la femme de ce dernier. Mais ce job est un leurre car, en réalité, Walter sert à couvrir les frasques du policier, futur candidat aux élections présidentielles. Grain de sable dans l'engrenage, la maîtresse du sénateur est retrouvée morte d'une overdose dans la chambre de son amant. Ce qui plonge le détective dans un sacré nid de vipères! Il va devoir user de toutes les ficelles du métier pour s'en sortir. Enfin presque... Un roman bien noir, dans lequel Winslow jongle avec les coups tordus, et manie habilement l'art de la manipulation sur fond d'images poétiques et enfumées au coeur de Manhattan. Le tout sur un air de Marylin Monroe, liée au clan Kennedy, en passant par Cole Porter et quelques poètes de la Beat Generation. Adapté à l'écran par Oliver Stone avec son superbe roman Savages, Don Winslow nous embarque dans son univers sombre, si toutefois on aime se perdre dans les méandres des histoires d'espionnage assez complexes.

  • DE DON WINSLOW, ÉDITIONS DU SEUIL, TRADUIT DE L'ANGLAIS (ETATS-UNIS) PAR PHILIPPE LOUBAT-DELRANC, 375 PAGES.

En savoir plus sur:

Nos partenaires