Chronique BD: Yokozuna, tome 2/2

27/12/13 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Focus Vif

MANGA | Le manga de l'année est sans doute franco-belge. Ça tombe bien: il est dédié au premier non-japonais à être devenu yokozuna, le plus haut rang d'un sumo.

Chronique BD: Yokozuna, tome 2/2

A priori, rien de commun entre les jeunes auteurs Jérôme Hamon et Marc Van Straceele (un Français et un Belge) de Yokozuna, bel objet en deux tomes sorti cette année chez Kana, et Chad Rowan, une montagne hawaïenne de deux mètres et 120 kilos à ses débuts, 235 en fin de carrière, entrée dans les années 90 dans la légende du... Sumo, cet art et ce sport de combat qui n'appartiennent qu'au Japon. Pourtant, rien d'étonnant à ce que ces deux-là se retrouvent à raconter l'histoire du troisième, le tout dans une forme et un fond tout entiers voués à la culture nippone. "J'ai toujours été passionné par l'Asie et le Japon, explique ainsi le scénariste Jérôme Hamon. Ça a commencé petit avec le Club Dorothée, j'ai continué en pratiquant du judo, du karaté, j'ai appris le japonais pendant trois ans au collège... Je rêvais d'exprimer cette passion, mais il y avait évidemment le problème de la légitimité. L'histoire de Chad Rowan s'est donc révélée parfaite: il fut le premier étranger à atteindre le plus haut rang de la hiérarchie des Sumos. Et comme lui, j'ai eu un grave accident qui m'a obligé à prendre d'autres voies, mais qui est aussi devenu l'une des meilleures choses qui me soient arrivées."

Tout un symbole

Chronique BD: Yokozuna, tome 2/2

© DR

Atypique, et pas seulement via ses origines qui ne se devinent pas en le lisant, Yokozuna étonne tant sur la forme -mélange de crayonnés et de lavis, inspirés des estampes, tentant de saisir l'instant de manière extrêmement dépouillée, presque effacée- que sur le fond: "Yokozuna n'est effectivement pas une "success story", ce n'est pas Karate Kid ou Rocky au pays des Sumo! Le parcours de Chad Rowan est au contraire assez complexe, en contrepied de ce qu'on pouvait en attendre: il a beaucoup souffert pour grimper au sommet de l'échelle, et avait déjà beaucoup d'amertume et de recul lorsqu'il l'a atteint. Il n'y est d'ailleurs pas resté longtemps." Rebaptisé Toro Akebono au Japon, Chad Rowan tentera effectivement une reconversion rapide en combattant de "K-1" (sorte de kick-boxing japonais), dont le succès fut cette fois très relatif. Un parcours original donc, également éclairant sur la lutte toujours en cours entre un Japon traditionaliste, voire médiéval, et un Japon moderne, tourné vers l'international, comme l'a incarné Chad Rowan, le premier et dernier Yokozuna étranger. Une originalité qui traverse également cette première oeuvre, qui ne mérite sans doute pas de disparaître dans les limbes de l'année BD, bientôt ensevelie sous les 5000 nouveautés programmées en 2014. Dont acte.

  • DE JÉRÔME HAMON ET MARC VAN STRACEELE, ÉDITIONS KANA, 240 PAGES.

Nos partenaires