Chronique BD: Joann Sfar - Journal de merde

12/12/13 à 16:04 - Mise à jour à 16:04

Source: Focus Vif

AUTOBIOGRAPHIE | Regardons les choses en face: la dernière bonne BD du génial auteur du Chat du Rabbin doit remonter à 2007, et la sortie de Klezmer.

Chronique BD: Joann Sfar - Journal de merde

Entretemps, Joann Sfar fut accaparé par le cinéma, univers où il continue d'évoluer avec plus ou moins de succès. Délaissant ses premières amours, la bande dessinée, il y revient de temps en temps pour faire un break; ceci expliquant peut-être le manque d'inspiration patent présidant à ses dernières productions graphiques.

Il reste pourtant un domaine dans lequel l'homme s'en sort toujours: celui des carnets autobiographiques. Entamés en 2002 à l'Association, poursuivis chez Delcourt, les voilà qui débarquent en grand format chez Gallimard. Pour ceux qui connaissent, pas de grands changements, si ce n'est que Sfar a abandonné la guitare et qu'il remplace (enfin) des pages entières de tablatures par des pages entières de textes analysant le cinéma français (dommage). Ça, c'est pour le côté négatif. Mais reconnaissons que le Niçois est intelligent, et qu'il écrit bien. Certaines prises de position récurrentes peuvent énerver, mais son avis ne manque jamais d'intérêt. Le grand format lui permettant de se lâcher au niveau du dessin, ce en quoi il n'est, dans son genre, pas manchot.

Chronique BD: Joann Sfar - Journal de merde

© DR

  • DE JOANN SFAR, ÉDITIONS GALLIMARD, 410 PAGES.

En savoir plus sur:

Nos partenaires