Business is business

06/10/11 à 17:08 - Mise à jour à 17:08

Même si le dessin ne casse pas toujours la baraque, Business is Business dénonce avec une certaine désinvolture et un cynisme assumé les grands travers des puissants qui nous gouvernent.

BUSINESS IS BUSINESS DE LINDINGRE ET JULIEN/CDM, ÉDITIONS DRUGSTORE. ***

Business is business

Même si le dessin ne casse pas toujours la baraque, Business is Business dénonce avec une certaine désinvolture et un cynisme assumé les grands travers des puissants qui nous gouvernent. Dirigée contre l'establishment français, la charge au picrate vaut également pour les personnalités avides de pouvoir qui confondent l'intérêt commun avec leur portefeuille. Politiques, patrons, journalistes, affairistes, starlettes en manque de reconnaissance... tous se font dézinguer dans cette caricature habile de la caste dirigeante de ce début de XXIe siècle. Poujadiste en diable, cet album fait assurément du bien par où il passe, même sans vaseline. Pour autant, bien entendu, que l'on ait le fondement suffisamment solide pour distinguer l'épaisseur du trait quand il est trop grossier.

V.G.

En savoir plus sur:

Nos partenaires