Bruxelles: l'été d'une autre BD

24/06/17 à 18:57 - Mise à jour à 18:56

Ce week-end lance un été très BD à Bruxelles: festivals et expos se succèdent, mais donnent surtout à voir le meilleur de toutes les BD alternatives, indépendantes ou pour adultes. Suivez le guide.

Bruxelles: l'été d'une autre BD

© DR

On le sait, via son histoire, ses éditeurs, son Musée, ses fresques, ses librairies ou ses écoles de formation, Bruxelles a depuis longtemps intégré la BD à son patrimoine culturel; la Fête de la BD qui aura lieu comme chaque année le premier week-end de septembre en sera l'apothéose populaire. Mais le grand public sait moins que la BD alternative est elle aussi omniprésente et vivante dans la ville: fanzines, BD indépendante, revues spécialisées, petits tirages, oeuvres collectives, il y en a pour tous les yeux. Rien que l'été sera chargé, et a démarré en force ce week-end avec quatre événements probablement incontournables pour tous les amateurs d'une bande dessinée peut-être plus pointue, probablement plus libre, d'une créativité sans limites et largement ouverte aux autres miyens d'expression, graphiques ou non.

1. Festival Re-Création

Jusqu'à ce samedi soir, Théâtre de la Vie, rue Traversière à 1210 Bruxelles. www.theatredelavie.be

Il reste quelques heures pour aller jeter un oeil aux créations en live que les artistes invités par Abdel Bouzbiba, aka Abdel de Bruxelles, créent pour l'essentiel en direct dans les salles, sur la scène ou sur les murs du Théâtre de la Vie. Facteur Cheval clôturera la soirée en musique, l'expo de Nicolas Moog restera, elle, accrochée pour quelques jours.

2. Festival du Fanzine

Jusqu'à dimanche soir au Bunker Ciné Théâtre, rue des Plantes 66A à 1210 Bruxelles. www.fanzinorama.be

Les organisateurs de cet incontournable de la BD indé, Patrice Beaudinet et la Petite Fanzinothèque Belge en tête, sont des petits rigolos: cette année, ils ont baptisés cette grande réunion des fanzineux qui chaque année change de thème "Amour et Romantisme au Pays du Fanzine". C'est dire s'il y a de l'amour dans les travées du Bunker, entre l'expo de Ptoma, les concerts, les dédicaces, les rencontres et les stands, rassemblant des dizaines de structures, semi-professionnelles ou réellement amateurs. Et comme chaque année, un fanzine sera créé puis distribué sur place par les participants - collector assuré.

3. Expo Les femmes au pouvoir,

A voir les dimanche 24/06 et 02/07 chez Transformers, rue Joseph Claes, 33 à 1060 Bruxelles. http://transformers-bxl.com

Yves Grenet est un fou furieux. Du genre, grand amateur de bande dessinée et de publications parallèles, à travailler depuis des années sur un recensement parfaitement exhaustif de TOUTES les publications francophones pour adultes contenant de l'illustration et de la bande dessinée. Un premier catalogue en sept (7!) gros volumes et évidemment richement illustré a été consacré aux Petits Formats Adultes, ces BD en noir et blanc, souvent de séries B voire Z et au format poche qui cartonnaient dans les années 60, avant de disparaître dans les 90. Il s'apprête à remettre ça, cette fois en un seul (gros) volume, autour des revues adultes, telle que définies par la loi, et éditées pour l'essentiel depuis 1960 et Hara-Kiri, jusqu'en 1985 et Mutants. Entre les deux, une kyrielle de titres, parfois connus, souvent complètement improbables, mais d'une incroyable richesse visuelle et graphique, qui ne se limitait donc pas, loin de là, à (A Suivre) ou Métal Hurlant (lesquels font par ailleurs et toujours l'objet d'une grande exposition à La Boverie, à Liège).

Pour cette expo très événementielle, Yves Grenet montre surtout à revoir des planches et dessins issus de Hara-Kiri ou Actuel, ainsi que ses propres créations. Une expo et un futur catalogue qui a pu à nouveau compter sur l'appui, la science et les réserves aux trésors de La Crypte Tonique. Qui s'y met elle aussi.

4. Exposition-vente de revues adultes

Jusqu'au 31/07/17 à La Crypte Tonique - 16, Galerie Bortier à 1000B

C'est notre must de l'été, pas uniquement parce qu'il aura lieu tout au long du mois de juillet, et qu'on connaît bien le maître des lieux, l'auteur et puits de sciences BD Philippe Capart: pendant plus d'un mois, ce magasin conceptuel autour des images dessinées et de leur modernité, quel que soient leur âge, installé au Mont des Arts, se consacre quasi entièrement à ces revues adultes, soit cultes soit oubliées: les murs et rayons de La Crypte regorgeront d'exemplaires parfois uniques ou rares de Hara-Kiri, Strange, Pilote, (A Suivre) ou Psikopat, mais aussi de perles moins connues comme Raah, Ice Crim's, Rigol'Hard, Zinc, Antirouille, Vitamine ou Epic, qui ne vécurent souvent que quelques numéros avant d'être rattrapés par la censure. Notre trio gagnant: des exemplaires de Charlie, l'ancêtre de Charlie-Hebdo, mais aussi de Linus, son équivalent italien où tout est né, et où Crepax côtoyait Snoopy (!); la revue de BD féministe mais très branchée SM Ah!Nana, de 1977 et qui ne manquait ni d'autrices, ni de clairvoyance (on a beaucoup aimé l'article illustré "Dessinateurs BD SM, une bande d'impuissants!"); ou encore l'incroyable revue Viper, qui a compté une quinzaine de numéros trimestriels dans les années 80, et qui se consacrait, pour l'essentiel en BD, à tous les accoutumances - la drogue en particulier. Et ce avec un ton et un esthétisme d'une liberté rarement vues, rameutant pour la cause des dizaines d'auteurs indés sans doute bien allumés, mais pas que: Moebius, entre autres, en fit la couverture. A voir, à feuilleter et acquérir tout l'été à la Crypte Tonique, avant que celle-ci ne change - radicalement - de genre et 'images: Philippe Capart met la dernière main à un nouveau numéro de sa revue du même nom, qui sera, elle, consacrée à l'influence du scoutisme sur la BD franco-belge.

Nos partenaires