Antoine Mouton - Imitation de la vie

25/10/17 à 21:00 - Mise à jour à 03/11/17 à 13:59
Du Le Vif Focus du 27/10/17

ROMAN

D'Antoine Mouton, éditions Christian Bourgois, 176 pages. ****

Antoine Mouton - Imitation de la vie

Contactés par une détective privée, deux psychanalystes autrefois amants découvrent qu'un patient les consultait tous deux. "Pierre Érazi n'avait pas été le patient qui leur avait donné le plus de fil à retordre, mais sa disparition et l'incendie de la maison de son camarade de lycée le faisaient revenir sur le devant de la scène." Celui-ci laisse un manuscrit que nous nous empressons de lire. On y découvre l'histoire d'Émir Sulter, le bourg de Setrou, son cinéma expérimental, le Mékas Palace, où une bande d'amis projette des films, non pas inachevés, mais infinis. On y croise aussi Kiki, barzoï de grande taille, ou encore Mélissa, dormeuse exemplaire. Que devient un manuscrit laissé dans la salle d'attente d'un psy? Il imite la vie, ce théâtre de l'absurde. Si vous refermez le livre pour vaquer à d'autres occupations, celui-ci semble doté d'une vie propre; à votre retour les choses ont bougé, les murs ont des orteils, des "pièces-en-plus" apparaissent... On ne vous y reprendra plus. Ou plutôt si, vous ne demandez qu'à vous faire prendre, happé par le sortilège. Là niche le talent d'Antoine Mouton, (au)sculptant dans des livres-pièges l'indicible en marge de la folie, où la littérature redevient ce qu'elle ne devrait jamais cesser d'être, une "pièce-en-plus". Quelque chose nous échappe..."On tente de tenir les existences dont on ne veut plus dans les poches du passé, mais ces poches se percent sans qu'on s'en aperçoive." On pense aux pas de côté du réalisateur Alain Cavalier (Pater), aux films-mondes chers à Richard Kelly (Donnie Darko, Southland Tales et The Box). Plein d'humour dans les graves, ce livre vous travaille longtemps. Fort!

Nos partenaires