60 ans après To Kill a Mockingbird, le nouveau roman de Harper Lee

10/07/15 à 14:44 - Mise à jour à 14:45

Source: The Guardian

Le premier chapitre du nouveau Harper Lee, Go Set a Watchman, est disponible sur le site du Guardian, avec Reese Witherspoon en lectrice de voyage. Un roman que ses lecteurs n'attendaient plus, 60 ans après Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur.

60 ans après To Kill a Mockingbird, le nouveau roman de Harper Lee

L'ancien Président des États-Unis George W. Bush récompense la romancière Harper Lee de la Medal of Freedom en 2007 © REUTERS

Le roman Go Set a Watchman a été écrit dans les années '50 puis laissé de côté. À l'époque, son éditeur avait demandé à Lee de se concentrer sur les flashbacks de l'enfance de son héroïne. Depuis, il a été à la fois un secret extrêmement bien gardé, et un mystère furieusement controversé depuis la révélation de son existence en février: était-ce une ancienne version de Mockingbird? Était-ce jugé impropre à la publication au moment où il a été écrit dans les années 1950? Comment le texte a-t-il été trouvé et pourquoi Lee a-t-elle décidé de le publier maintenant, à l'âge de 89 ans, des décennies après s'être détournée de toute forme d'attention ou de publicité?

Le premier chapitre, dévoilé ce vendredi par le Guardian en prévision de la publication du roman le 14 juillet à minuit dans les librairies, révèle un ton drôle et sec, immédiatement reconnaissable comme étant celui de l'auteure de To Kill a Mockingbird. Le lecteur découvre une Jean Louise aux prises avec deux préoccupations, en chemin vers la maison de son enfance. D'abord son père Atticus, figure de semi-dieu pour la Scout de Mockingbird, mais qui est aujourd'hui souffrant. Ensuite la question de savoir si elle devrait se marier avec son ami d'enfance ou celui de son frère.

Le manuscrit a été découvert accolé à un original de Mockingbird tapé à la machine, par l'avocate de Harper Lee dans un endroit que son éditeur qualifie de "lieu sûr".

Au sujet des questions raciales et de la façon dont elles seraient perçues un demi-siècle après avoir été écrites, son agent affirme que le livre "traite de problèmes beaucoup plus compliqués, à savoir la vision de la ségrégation par les adultes à l'époque. C'est facile pour les enfants de tout envisager selon ce qui est bien ou mal, mais ils n'ont pas toutes ces zones de conflits que nous, les adultes, voyons grises."

Lâché comme une bombe ce vendredi, le premier chapitre est lu par la douce voix rauque de l'actrice de Mud, Wild et autres grands crûs Reese Witherspoon (une nouvelle adaptation à l'écran en vue, après Du silence et des ombres de 1962 ?) Fait rare de la part d'un auteur, Lee elle-même décrit son roman comme "une production plutôt pas mal", ce qui doit vouloir dire "excellent", modestie mise à part.


L'histoire se déroule sur le chemin du retour de New York à la maison de son enfance à Maycomb, pour voir son père Atticus, le héros du roman de Lee de 1960, à présent vieil homme de 72 ans malade.

Jean Louise Finch - héroïne adorée de "l'un des romans contemporains les plus adorés" - a été embrassée avec fougue, a rejeté une demande en mariage et révélé qu'un des personnages principaux de To Kill a Mockingbird était mal en point, en seulement quelques pages du deuxième roman largement attendu de Harper Lee, Go Set a Watchman. Et puisque le premier avait été littéralement traduit par Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, il est probable que celui-ci soit traduit sans plus de fioriture littéraire par "Va et place la sentinelle", directement inspiré de l'Ancien Testament (Isaïe 21:6).

Aperçue pour la dernière fois en garçon manqué surnommé Scout dans To Kill a Mockingbird, Jean Louise est aujourd'hui une adulte. "Elle était passée d'une créature globalement hargneuse et maîtrisant l'art de la gâchette, à un facsimile raisonnable d'être humain... Sa démarche était toujours celle d'un garçon de 13 ans et répugnait à toute attitude féminine... Elle était facile à regarder et facile à vivre la plupart du temps, mais elle n'était facile dans aucun sens du terme", écrit Lee en ouverture de Go Set a Watchman.

Le roman sortira le 14 juillet, et est dores et déjà en tête des ventes sur le site Amazon, où il peut être commandé à l'avance.

Nos partenaires