4000 semaines de Spirou

12/12/14 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Focus

C'est ce qu'on appelle un pic, un cap, presque une péninsule: le journal de Spirou fête cette semaine son 4000e numéro hebdomadaire.

Spirou 4000

Spirou 4000 © Dupuis

C'est ce qu'on appelle un pic, un cap, presque une péninsule: le journal de Spirou fête cette semaine son 4000e numéro hebdomadaire, ou en tout cas s'affiche comme tel (la numérotation qui prévaut encore aujourd'hui fut en réalité installée après la Seconde Guerre mondiale, sans tenir compte des nombreux mois de suspension décrétés par l'occupant allemand). Un numéro 4000 donc, effectivement historique, de par la longévité record du magazine, né en avril 1938, et par son habitude marketing et ludique d'en faire des caisses autour de ses numéros ronds: Franquin lui-même avait mis la barre à une hauteur infranchissable dès 1957 et le numéro 1000, avec sa couverture double et ses 999 têtes de Spirou -et un Gaston. En 1995, pour son 3000e numéro, le rédac chef Thierry Tinlot avait lui aussi marqué les esprits en accompagnant le journal d'un... compact disc (oui, c'était un peu révolutionnaire). Dix-neuf ans et 1000 numéros plus tard, le Spirou de la semaine ne propose aucun équivalent (ni prouesse graphique ni clé USB) mais tout de même, un numéro de 100 pages parfois originales à défaut d'être incroyablement fantaisistes, puisque les auteurs, chacun dans son coin, ont intégré dans leurs planches anomalies et petites catastrophes: Munuera qui demande à sa fille de finir deux cases des Campbell, Velhmann qui se passe de Gazzotti pour dessiner une planche de Seuls, Tamara qui prend chair, Lady S. qui lâche un rot...

Il faut parfois s'y reprendre à deux fois pour dénicher le "gag", et surtout ne pas se tromper: le nouveau Spirou par..., confié le temps d'un one-shot à Makyo, Toldac et Téhem au dessin, pique un peu les yeux, mais n'en est pas un. Bref, un numéro historique et double mais un peu en demi-teinte, que le hasard des dates n'a effectivement pas aidé: la semaine prochaine, ce sera le Spirou spécial Noël, autre tradition elle aussi marquée par une double pagination. Le magazine continue en tout cas d'être la vitrine incontournable des éditions Dupuis, et reste fabriqué à Marcinelle même si son actionnaire et beaucoup de ses réflexes éditoriaux battent désormais pavillon français. Sa longévité est en tout cas à saluer: on prend déjà rendez-vous en 2033 pour le 5000e.

En savoir plus sur:

Nos partenaires