Bons plans sorties pour le week-end (We Can Dance, Micro Festival, Promenades photographiques...)

07/08/15 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Comme chaque semaine, Focus fait le tri dans l'agenda culturel pour vous proposer le meilleur du week-end.

Bons plans sorties pour le week-end (We  Can Dance, Micro Festival, Promenades photographiques...)

7es promenades photographiques en Condroz © Serge Giotto

We Can Dance

Les 8 et 9 août à Zeebruges

On l'a souvent dit (et redit): pour survivre dans la jungle des festivals, et réussir à se faire une place à côté des mastodontes type Werchter ou Tomorrowland, rien de tel qu'un bon concept. Un lieu, une idée, une ambiance -cosy, par exemple, comme au Micro liégeois programmé ce week-end, ou à la Truite magique, annoncé la semaine d'après dans les bois d'Houffalize. Ce qui fonctionne pour les festivals rock valant d'ailleurs également pour les musiques électroniques.

Ainsi le festival We Can Dance. Soit un week-end de clubbing cool et branché, sur la plage de Zeebruges. Pour sa troisième édition, le rendez-vous promet à nouveau de privilégier la qualité à la quantité, soignant aussi bien le décor (tropical) que l'ambiance (une jauge limitée, des stands bouffe qui devraient contenter les plus gastronomes) et, surtout, la programmation. Les fans d'EDM de grande surface passeront leur chemin. We Can Dance joue plutôt la carte d'une musique électronique de qualité, élégante sans être précieuse, et connaissant ses classiques. Les pieds dans le sable, il sera ainsi possible de s'agiter sur les DJ sets d'Andrew Weatherall, Kerri Chandler ou encore du pape de l'italo-cosmic-disco, Daniele Baldelli...

www.wecandance.be

--

Micro Festival

Les 7 et 8 août à Liège

Événement mini pour plaisir maxi: le Micro liégeois joue encore et toujours la carte de la convivialité avec une affiche indie des plus excitantes. Au programme: Iceage, La Jungle, Turzi... Pour les retardataires par contre, le festival affiche sold out depuis peu...

www.microfestival.be

--

Gaume Jazz

Du 7 au 9 août à Rossignol

À Rossignol, en terres gaumaises, trois jours de jazz champêtre réparti sur pas moins de cinq scènes. Avec Stacey Kent, LG Jazz Collective, TaxiWars, Donkey Monkey...

www.gaume-jazz.com

--

Gouvy Jazz & Blues

Du 7 au 9 août à Gouvy

Le même week-end que le Gaume Jazz, mais à l'autre bout de la Wallonie, le Gouvy Jazz & Blues se posera du côté de la Ferme de la Madelonne avec une affiche éclectique, invitant aussi bien Manu Dibango que Renaud Patigny, Stéphane Belmondo, Dani Klein...

http://madelonne.gouvy.eu/gouvy-festival

--

Lokerse Feesten

Jusqu'au 9 août à Lokeren

Comme chaque année, Lokeren réussit à aligner une série de gros calibres internationaux, venus animer la kermesse locale. Sont encore attendus ce week-end: Robert Plant, Leftfield, Chic...

www.lokersefeesten.be

--

Antilliaanse Feesten

Les 7 et 8 août à Hoogstraten

À Hoogstraten (Anvers), les Antilliaanse Feesten se présentent comme le festival de musiques afro-caribéennes le plus important au monde. On veut bien le croire au vu de l'affiche qui proposera notamment Popcaan, Merengue All Stars, Grupo Niche...

www.antilliaansefeeseten.be

--

7es promenades photographiques en Condroz

Dans les villages de Grand-Marchin et de Goesnes, les samedis et dimanches du mois d'août,de 10 à 19h, ainsi que le vendredi 16 août. Entrée: 5 euros (gratuit pour les moins de 12 ans).

Moral en berne? Plombé par l'avenir de la Grèce qui s'agite devant nos yeux à la façon d'un possible destin? Miné par le monde tel qu'il va? Le diagnostic est facile à poser: la dépression approche à grands pas. Dans ce cas, la prescription n'est pas forcément celle que l'on croit, soit "partir loin et tout oublier". Pour quelques jours d'insouciance, l'addition du retour risquerait d'exhiber un coût prohibitif: on ne vous le conseille pas. Pourquoi ne pas se mettre plutôt au vert le temps d'une belle journée en milieu rural? La proximité requinque -surtout quand elle ne rime pas avec "proximiteux". On a ce qu'il vous faut: les 7es Promenades Photographiques en Condroz. Cette biennale de photographie enthousiasme par sa programmation à cheval sur deux villages distants de quatre kilomètres: Grand-Marchin -hameau de la commune de Marchin- et Goesnes -village de la commune d'Ohey. Le tout pour des expositions réparties en deux fois huit endroits et installées chez l'habitant façon "la salle à manger et le salon de Pierre Mossoux" ou "la grange chez madame Hallet". La thématique? Vous allez l'adorer: "Au Plaisir." Dans le genre, difficile de faire mieux que cette invitation à savourer "les petits bonheurs de vivre à travers l'échange et le partage". Pour ce faire, une quinzaine de photographes de talent ont été conviés -Anthony Anciaux, Matthew Houston, Chris Keulen...-, sans compter les innombrables signatures reprises dans l'exposition collective sur les plaisirs de la table -ainsi de Serge Giotti (photo), Hugues de Wurstemberger, Sébastien Vanmalleghem ou Bernard Plossu. Si après ça vous n'allez pas mieux...

www.biennaledephotographie.be

--

Duet (exposition collective)

Jusqu'au 18/11 à l'Atelier Relief, 1050 Bruxelles

Atelier Relief débarque à Bruxelles pour créer l'événement. On doit ce nouvel espace qui transpire l'air du temps à grosses gouttes à Farid Issa et Thomas Erber. Bien connu dans la sphère "lifestyle", ce dernier affiche un joli pedigree puisqu'il a fondé l'Officiel Voyage, est devenu rédacteur en chef du supplément lifestyle du Monde, a collaboré au Vogue Homme International, et co-fondé le programme télé Pink (France2), ce sans oublier un passage par les magazines Citizen K et Rolling Stone en tant que journaliste et critique rock. Un tel CV ne pouvait déboucher que sur un endroit pas comme les autres. Modeux ou Moderne? A chacun de se forger une opinion. Atelier Relief se situe au croisement du lieu de production -où les plasticiens se voient offrir la possibilité de transformer leurs images en "Reliefs", soit un concept de décadrage offrant de nouvelles perspectives aux oeuvres- et de la résidence d'artistes en version courte durée. A cela s'ajoute un espace d'exposition intégré à une somptueuse maison de maître dotée d'une enfilade d'alcôves et de pièces lumineuses. Pour lancer ce lieu hybride, c'est Duet qui met le feu aux poudres. Ce premier accrochage fait place à une douzaine d'artistes de qualité inégale: Jeroen Boon, François Champsaur, Matthieu Doucet, Michel Figuet, Claude Gassian, Natasha Gornik, Marcel Hartmann, Elina Kechicheva, Thomas Lemut, Hubert Marot, Amaury de Smet, Lee Wei Swee. Si l'on passe rapidement sur un travail comme celui de Michel Figuet, on prend en revanche le temps d'apprécier les images de la Bulgare Elina Kechicheva ou celles de Natasha Gornik. Les clichés sexuellement troubles et fétichistes de cette photographe née à Brooklyn sont de nature à donner le vertige -le tout pour un travail dans la lignée de Larry Clark ou Wolfgang Tillmans.

www.atelier-relief.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires