Bons plans sorties pour le week-end: Out Loud, Boulevard du polar, SuperVliegSuperMouche...

10/06/16 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Concerts, festivals, cinéma, expos, théâtre... Comme chaque semaine, Focus met en lumière une poignée de sorties qui en valent la peine et qui risquent bien d'illuminer votre week-end.

Bons plans sorties pour le week-end: Out Loud, Boulevard du polar, SuperVliegSuperMouche...

SuperVliegSuperMouche © DR

Out Loud

Quand le "Beurs" met un terme à sa saison culturelle, ce n'est pas tout à fait sur le ton des vacances pépères. Un mois de films et de concerts, d'apéros et de pique-niques: le programme d'Out Loud, l'intitulé de la célébration, a plutôt des allures festives.

Primo: le cinéma... Mercredi et jeudi, la terrasse aménagée sur le toit du bâtiment s'est transformée en ciné de plein air. Longs métrages mais aussi captations de concerts, clips et docus au menu, avec pour fil rouge les années 90. Ce 8 juin par exemple, c'était le film de Dave Markey, 1991: The Year Punk Broke, soit un enregistrement de la tournée européenne et estivale de Sonic Youth (Kim et les autres étaient au Pukkelpop, cette année-là), qui s'intéresse également aux groupes assurant leurs premières parties. Parmi eux: un Nirvana sur le point de lâcher une bombe appelée Nevermind. Un peu trop sage, que tout cela? Tentez alors le 15 juin, et la projection de Hated: GG Allin and The Murder Junkies, un docu-choc réalisé par Todd Phillips, qui tournera bien des années plus tard Starsky & Hutch ainsi que la saga biturée des Very Bad Trip. En 1993, Phillips réalisait ce film consacré au plus barge des punks rockeurs, interviews et scènes cultes incluses...

Les vendredis et samedis, point d'images mais du son! Celui des apéros-concerts (dès 19h pour les premiers et à 22h pour les seconds). Oui, mais des concerts de qui? De quel genre? De bon goût, toujours! Ainsi, le 17 juin, les Américains de White Hills et Psychic Ills viendront dispenser la bonne parole psyché/space/stoner rock, avant un DJ set de Nixie. Témé Tan, DC Salas, Möbius et autre Ucture figurent également parmi les invités déjà annoncés.

Quant aux pique-niques, c'est également sur la terrasse que ça se passe. Pas besoin d'amener la nappe à carreaux, le Beursschouwburg s'en occupe, tout comme de ceux qui préféreraient se fournir en victuailles sur place: l'AUB-SVP, un restaurant pop-up, sera installé dans le hall, accessible par la rue Pont de la Carpe. Et de la carpe dans un sandwich avec Teen Age Riot en fond... (D.S.)

BRUXELLES, DU 08/06 AU 10/07. WWW.BEURSSCHOUWBURG.BE

--

Ciné nomade

L'événement est de taille, et on le doit aux animateurs enthousiastes du P'tit Ciné, toujours en veine de découvertes dans le domaine du documentaire. Les films du tandem germano-suisse Werner Penzel-Nicolas Humbert sont certes déjà connus des observateurs pointus, mais jamais encore ces deux-là n'étaient venus à Bruxelles pour y présenter leur travail. Le cinéma Nova les accueillera d'ici quelques jours, pour un programme riche de nombreux films réalisés ensemble (Step Across the Border, Middle of the Moment), séparément (Zen for Nothing du premier, Wild Plants du second) ou aussi avec d'autres coréalisateurs (Vagabonding Images de Humbert et Simone Fürbringer). Leur travail fascinant, riche d'une immense curiosité et libre d'élans poétiques surréalisants, embrasse fréquemment la musique. Attendez-vous à retrouver notamment le guitariste Fred Frith, le saxophoniste Brother Yusef, et l'Art Ensemble of Chicago. Mais aussi une tribu Touareg, une jeune bouddhiste, des forains et des gens qui creusent (parfois littéralement) l'hypothèse salvatrice de nouveaux rapports avec la terre... (L.D.)

DU 09/06 AU 12/06 AU CINÉMA NOVA, 3 RUE D'ARENBERG, 1000 BRUXELLES. WWW.NOVA-CINEMA.ORG

--

Cuisine et dépendances

Metteur en scène iranien minimaliste, Amir Reza Koohestani joue avec brio sur les non-dits de son pays, dans un théâtre-docu basé sur des faits divers qu'il détourne avec raffinement. Ou quand la République islamique se glisse, sournoisement, dans la vie (quotidienne) des personnages... Au dernier Kunstenfestivaldesarts, on a vu Hearing: interrogatoire de deux étudiantes dont l'une est soupçonnée d'avoir introduit un garçon dans sa chambre d'internat. Superbe. Le théâtre de récit de Koohestani -utilisant avec parcimonie la vidéo et la lumière presque comme seule scénographie- est sobre et puissant. Son Ham Hâvyi (A Bit More Everyday) est à découvrir prochainement à Bozar, soit trois destinées de femmes iraniennes: l'épouse d'un pilote héros, tué à la guerre Iran-Irak, une maîtresse condamnée à mort pour le meurtre de la femme de son amant (une star du football iranien) et la destinée de l'unique femme alpiniste (morte lors d'une expédition dans l'Himalaya). Sur scène: une cuisine, trois monologues où elles "exorcisent leurs frustration en coupant des légumes". Et l'écho de l'Etat sur les existences... (N.A.)

LES 9 ET 10/06. WWW.BOZAR.BE (EN FARSI SOUS-TITRÉ FR/NL)

--

SuperVliegSuperMouche

Le dimanche 12 juin, le jour où l'on fête les papas, le parc de Forest se métamorphose de 10 h à 19 h en paradis des enfants. Pour SuperVliegSuperMouche, les treize hectares de verdure s'étendant des pieds du Wiels aux hauteurs de l'Altitude 100 accueillent une soixantaine d'animations gratuites pour les zéro à douze ans, où se mêlent arts plastiques, musique, performances, théâtre et ateliers créatifs. On pourra se faire sérigraphier en grandeur nature, s'envoler à deux mètres du sol dans une Citroën, tournoyer à bord du Karuselo Rakonto, faire une balade en char-mouche ou pédaler sur un vélo à peinture. Spectateurs jeunes et moins jeunes auront droit à des funambules, des voltigeurs et des trapézistes, à une relecture "objective" des Trois Petits Cochons et même à de petits théâtres individuels. L'air résonnera de mélodies d'oud, de vielle à roue et d'instruments faits maison. À vivre en famille, assurément. (E.S.)

LE 12/06, DANS LE PARC DE FOREST. WWW.SUPERVLIEGSUPERMOUCHE.BE

--

Le merveilleux retour d'Ozu

Le beau titre de cette programmation miraculeuse à Flagey s'imposait: Les Saisons de Yasujiro Ozu. Le passage du temps, les rythmes de la nature balisant la vie qui s'écoule, la succession des générations se trouvent en effet au coeur d'une oeuvre déclinant volontiers des titres comme Printemps tardif, Début d'été ou Fin d'automne. Lesquels figurent au menu d'une série de reprises en copie neuve de sept films majeurs du cinéaste japonais. Ozu (1903-1963), c'est le "troisième grand" du 7e art nippon. À l'heure où ses collègues Akira Kurosawa (maître incontesté du drame épique et du film de samouraï) et Kenji Mizoguchi (poète raffiné attaché aux portraits de femmes confrontées à la violence à travers l'Histoire) connaissaient une reconnaissance internationale au tournant des années 50 et 60, Ozu se "contentait" d'émouvoir intensément public et critique locaux. Trop longtemps, cet observateur attentif de la vie quotidienne -familiale surtout- des Japonais moyens fut quasi ignoré hors de son pays natal, aucun festival majeur ne jugeant bon de projeter ses films. Ce n'est qu'à la fin des années 70, une quinzaine d'années après sa mort, que son sublime Voyage à Tokyo (de 1953!) connut une distribution en Occident, attirant sur son oeuvre l'attention de nombreux réalisateurs majeurs, dont un Wim Wenders qui allait lui consacrer un documentaire (Tokyo-Ga) en 1985. Les films projetés en juin, juillet et août à Flagey témoignent admirablement de ce qui fait le prix du cinéma d'Ozu: la proximité des êtres cadrés en légère contre-plongée (la caméra à hauteur de regard d'un observateur accroupi), le style épuré aux plans fixes ne trichant jamais, l'élégance d'une sobriété rendant plus communicative encore une émotion longtemps retenue. Aux sommets en noir et blanc (Voyage à Tokyo, bien sûr, mais aussi Printemps tardif et Début d'été) succédant la couleur, en palette subtile dans Fleur d'équinoxe, Bonjour, Fin d'automne et l'ultime chef-d'oeuvre de 1962, Le Goût du saké. Indispensable, absolument. (L.D.)

JUSQU'AU 30/08 À FLAGEY, STUDIO 5, PLACE SAINTE-CROIX, 1050 BRUXELLES. WWW.FLAGEY.BE

--

GAB Sessions #1

C'est toujours avec beaucoup d'enthousiasme et de curiosité qu'on accueille de nouveaux concepts de soirées, surtout quand on sait qu'elles risquent de solidement tenir la route. C'est le cas de ces GAB Sessions (GAB pour Good as bread) dont la première édition aura lieu ce vendredi à l'Atelier 210. Derrière elles, Caran Courbet, ex-cheville ouvrière des hyperactifs Lezarts Urbains, qui veut programmer à Bruxelles des groupes, MC's et beatmakers qui n'ont pas l'habitude de passer par notre capitale. Pour la première édition, on aura notamment droit, en tête d'affiche, à Man of Boom, trio originaire de Londres et Berlin, avec notamment JuJu Rogers dans ses rangs. L'ancrage belge reste évidemment présent, avec le duo de MC's néerlandophones de Bruxelles Berrykrimi, et un beatmaker de Gand, Freddy Bracker.

LE 10/06 À L'ATELIER 210, BRUXELLES. WWW.ATELIER210.BE

--

Visites guidées graffiti et street art

L'ASBL Fais le trottoir continue son cycle de visites guidées dans le monde du street art bruxellois, avec un focus sur le collectif Les Crayons (Créons) ce samedi, 14h, et un deuxième sur la commune de Forest, ce dimanche, à 14h également. Les balades sont guidées par deux personnes dont un artiste.

LES 11 ET 12/06 À BRUXELLES. INFOS ET RÉSERVATIONS: VISITEGRAFFITI@GMAIL.COM

--

Boulevard du polar

Le week-end du 11 juin, la Bourse et le boulevard Anspach deviendront le Boulevard du polar, galop d'essai d'un éventuel futur festival - ne dites pas foire! - du livre policier. Avec, entre autres, Caryl Férey en invité. Lire notre interview par ici.

LES 11 ET 12 JUIN DE 10 À 19H À LA BOURSE DE BRUXELLES, BOULEVARD ANSPACH (ENTRÉE VIA LA RUE DU MIDI). WWW.BOULEVARD-DU-POLAR.BE

--

Cendrillon, ce macho

Le plus emblématique succès du TTO clôturera la saison des 20 ans, un spectacle qui sera suivi d'un vrai Bal. On valsera, virevoltera, tournicotera comme à la belle époque de Sissi et Louis II de Bavière. Une fois de plus, Cendrillon sera resplendissant, ses jolis petits pieds poilus vissés dans ses pantoufles de vair. Attention: tenue de soirée obligatoire.

LE 11/06 AU THÉÂTRE DE LA TOISON D'OR, BRUXELLES. WWW.TTOTHEATRE.BE

--

Forever Pavot

Le cousin français de Jacco Gardner présentera ce samedi, entre autres choses, son album enregistré chez les utilisateurs du Bon Coin, qui avait donné naissance à un documentaire immanquable. Comme son concert, d'ailleurs... Notre interview d'Émile Sornin.

LE 11/06 À L'ATELIER 210, ETTERBEEK. WWW.ATELIER210.BE

--

Festival Chairs fraîches

Chairs fraîches, festival mêlant expositions, ateliers, stands de micro-éditions, performances et concerts, bat en ce moment son plein dans les Caves des Abattoirs d'Anderlecht. Organisée par la Galerie E², c'est une véritable célébration de la chair, du sang et des poils à la croisée du post-street art, du punk et de l'art brut. Notre Brolcast avec Emilie Ouvrard, l'une des organisatrices, qui nous convainc que voilà bien une festivité qui ne s'adresse pas qu'aux punks à chiens biberonnés à la bière de hard discount.

JUSQU'AU 17 JUIN DANS LES CAVES DES ABATTOIRS D'ANDERLECHT. WWW.GALERIE-E2.ORG

En savoir plus sur:

Nos partenaires