Bons plans sorties pour le week-end (Lezarts Urbains, Théâtre sur le monde, Balkan Trafik...)

15/04/16 à 12:30 - Mise à jour à 15:10

Week-end chargé en perspective. Outre le Record Store Day, le MIMA ouvre enfin ses portes, la saison théâtre est bien entamée, les festivals se multiplient (Lezarts Urbains, Balkan Trafik, Film policier...) et les sorties clubbing sont bien sûr au rendez-vous.

Bons plans sorties pour le week-end (Lezarts Urbains, Théâtre sur le monde, Balkan Trafik...)

Money!, au Théâtre National © DR

Théâtre sur le monde

Le théâtre pluridisciplinaire vient parfois offrir des échos détonants sur le monde. C'est le cas de quelques spectacles à l'affiche. Dans Tristesses (une comédie), Anne-Cécile Vandalem propose un théâtre musical à la frontière du cinéma pour épingler "l'attristement des peuples" à partir d'une fable sur la montée de l'extrême droite! En guise de pitch: "Sur l'île de Tristesses, un suicide a eu lieu... le jour des funérailles la situation bascule." Autre curiosité avec Housewife, monologue d'une femme au foyer signé par un trio d'art: la comédienne Morgane Choupay, le musicien David Chazam et le plasticien Val Macé. A partir d'un texte de la jeune auteure hollandaise Esther Gerritsen, ils interrogent l'aliénation: "Que se passe-t-il quand on échange son monde intérieur contre un monde fait de robe, d'immeuble, de gâteau...?" Un huis clos sous haute influence: Blue Velvet de David Lynch, les vidéos du plasticien Tony Oursler, 27 Sounds Manufactured in a Kitchen de John Cage...

Autre écho sur le monde avec la reprise de Money! de Françoise Bloch. Issu de la crise financière de 2008, un superbe spectacle-documentaire cocasse qui dégaine une série de discours entre clients et banquiers infiltrés de sursauts critiques sur base d'une question: "Où va mon argent, à mon niveau?" Sur scène, des bureaux sur roulettes tournent à l'envi, reconfigurant l'espace au fil des "face à face"... Autre enjeu avec Le Doute , le Travail et la Tendresse de Guy Dermul au KVS: un spectacle onirique sur le travail, inspiré de la privatisation de France-Télécom et de l'histoire des soeurs Papin qui dégommèrent leurs patronnes. Sur scène: un immense puits, des oiseaux noirs, des chansons populaires.

Pointons encore l'Obsolète du collectif "Rien de spécial" au Varia, démonstration de théâtre ludique à partir d'une question: "Changer le monde, mais quand et comment?". A la Balsamine, Adeline Rosenstein proposera de son côté du théâtre-conférence sur la question israélo- palestinienne avec Décris/Ravage. Sans oublier le festival Courants d'airs du Conservatoire de Bruxelles, dans lequel on ira voir Replay, sur la génération "je suis Charlie", et Homos Virtualis, variation sur l'individu shooté aux nouvelles technologies. Poser des questions par le théâtre: une arme décidément efficace... (N.A.)

  • TRISTESSES, DU 10 AU 16/04 AU THÉÂTRE DE LIÈGE
  • HOUSEWIFE DU 12 AU 23/04 ET MONEY! DU 12 AU 17/04 AU THÉÂTRE NATIONAL
  • LE DOUTE, LE TRAVAIL ET LA TENDRESSE, DU 13 AU 16/04 AU KVS
  • OBSOLÈTE DU 16 AU 28/04 AU VARIA
  • DÉCRIS/RAVAGE DU 19 AU 22/04 À LA BALSAMINE
  • COURANTS D'AIRS, DU 13 AU 17/04 AU CONSERVATOIRE ROYAL DE BRUXELLES.

--

Festival Lezarts Urbains

C'est une position bizarre que celle dans laquelle se retrouve le rap aujourd'hui. Genre désormais dominant, aussi bien culturellement qu'économiquement, il reste encore peu visible médiatiquement. Dans le même temps, sa "mainstreamisation" s'est faite au prix d'une certaine uniformisation de la culture hip hop, désormais quasi réduite à sa seule composante musicale. On saluera donc comme il se doit la nouvelle édition du festival Lezarts Urbains, sa troisième. Elle aura lieu à Bruxelles, du 16 au 29 avril, et entend bien démontrer à nouveau la diversité du mouvement hip hop. Il suffit pour cela de jeter un oeil à la programmation proposée: si le gros de l'affiche reste essentiellement musical, l'événement annonce également des volets graffiti et vidéo. Le festival s'ouvrira donc par la traditionnelle rap session: au Botanique, le 16 avril, six rappeurs belges (Convok, Jones Cruipy, Le Dé, P.A.P., Seven et Stikstof) se succéderont sur la scène de l'Orangerie, avant de laisser la place à la tête d'affiche américaine, en la personne de R.A. The Rugged Man. Le 29, au même endroit, l'autre soirée musicale rassemblera une quinzaine d'artistes/rappeurs/slammeurs internationaux, réunis sous la houlette de l'Anglais JJ Bola et du groupe sénégalais Fuk N Kuk, pour un gros melting pot hip hop. Sont également prévus les autres jours des ateliers d'écriture, des graffiti tours entre Schaerbeek et Saint-Gilles, ainsi que des débats ("l'esprit hip hop s'est-il égaré?", qui ne devrait pas manquer d'être mis en écho avec les événements du moment, le 27 avril, à la Maison du livre). Pour la première fois, Lézarts Urbains a également prévu un gros focus sur l'écriture cinématographique. Pour cela, l'ASBL bruxelloise a eu l'excellente idée d'inviter Gasface, le duo français responsable notamment d'une série de (web)documentaires hip hop, culottés et décalés (comme NY Minute). Moitié du binôme, Nicolas Venancio sera présent trois soirs: les 21 (une conférence sur le thème "de Brooklyn à Bruxelles, comment filmer la ville?"), 22 (la projection du docufiction Hell Train, suivi d'une série de clips belges) et 23 avril (un workshop sur l'écriture cinématographique hip hop). (L.H.)

DU 16 AU 29/04, À BRUXELLES. INFOS: WWW.LEZARTS-URBAINS.BE

--

Weerasethakul, sur tous les fronts

C'est l'un des musts de ce printemps: le Kunstenfestivaldesarts et le cinéma Galeries s'associent le temps d'un vaste programme consacré au cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d'or à Cannes en 2010 pour Uncle Boonmee, et assurément l'un des artistes avant-gardistes les plus fascinants. L'événement se décline en trois temps avec, comme ancrage, une rétrospective de ses films-rêves, des oeuvres ouvrant largement sur l'inconscient (parmi lesquelles Blissfully Yours, qui le révélait au public international en 2002, ou le formidable Tropical Malady, objet d'une séance en plein air au coeur de la forêt de Soignes!). S'y grefferont l'exposition Memorandum, retraçant le parcours complet de celui que l'on surnomme Joe, et incluant notamment ses "journaux intimes en mouvement". Mais aussi, cerise sur ce gâteau pluridisciplinaire, Fever Room, sa première production scénique, une performance qu'accueillera le KVS à partir du 21 mai. (J.F.Pl.)

BRUXELLES, DU 12/04 AU 29/05. WWW.KFDA.BE ET WWW.GALERIES.BE

--

Quai du polar

Voilà dix ans déjà que la Ville de Liège célèbre le film policier le temps d'un festival printanier. Pour cette édition anniversaire, la manifestation adopte une configuration classique, avec ses trois compétitions (internationale / documentaires / courts métrages), un panorama et diverses avant-premières. Soit une centaine de projections au total, et l'occasion de découvrir, parmi d'autres, Prophecy de Yoshihiro Nakamura, scénariste du Dark Water de Hideo Nakata; Endless River d'Oliver Hermanus, le réalisateur de Skoonheid; KM 72, du Vénézuélien Samuel Henriquez, ou encore Braqueurs, où Julien Leclercq (L'Assaut, Gibraltar) réunit Sami Bouajila et Guillaume Gouix. A noter aussi, parmi les activités annexes, la ciné-conférence La Soif du mal: crime et alcool à l'écran, de Dick Tomasovic, auteur de l'ouvrage Shots! Alcool et cinéma (avec projection du Public Enemy de William Wellman), mais encore le ciné-concert de Firmin Decerf autour du Sherlock Holmes d'Arthur Berthelet, dont une copie a été exhumée en 2014... (J.F.Pl.)

DU 14 AU 17/04, AU CINÉMA PALACE, À LIÈGE. WWW.FESTIVALIEGE.BE

--

Balkan Trafik

Pour la dixième fois, Bozar accueille Balkan Trafik!, le festival consacré aux cultures des pays du Sud-Est de l'Europe. Les objectifs du festival: promouvoir les rencontres interculturelles, créer un lieu où les membres de différentes communautés peuvent échanger leurs connaissances, leurs expériences en les communiquant à travers l'art et, surtout, plonger le public dans une ambiance fondée sur la convivialité et l'interaction avec les artistes.

JUSQU'AU 17/04 À BOZAR, BRUXELLES. WWW.BALKANTRAFIK.COM

Nos interviews de Jawhar, Mitsou et du boss Nicolas Wieërs

--

Ouverture du MIMA

Suite aux attentats du 22 mars, le MIMA (pour Millenium Iconoclast Museum of Arts) avait décidé de reporter l'ouverture de ses portes. C'est finalement ce 15 avril que sera inauguré ce musée unique en Europe et consacré à l'art actuel. La première exposition, City Lights, présentera 5 artistes américains d'envergure internationale: Swoon, Maya Hayuk, Momo et le duo d'artistes Faile.

DU 15/04 AU 28/08 AU MIMA, 1080 BRUXELLES. WWW.MIMAMUSEUM.EU

Notre visite des lieux en avant-première

--

Cinéma parents non admis

En collaboration avec le Centre Culturel de Namur, le Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) propose un cycle de séances exclusivement destinées aux enfants de 5 à 8 ans. Ce samedi, ce sont 5 courts métrages d'animation qui seront projetés. Christophe Challe, metteur en scène et comédien, accompagnera les jeunes spectateurs.

LE 16 AVRIL À 10H AUX ABATTOIRS DE BOMEL (CENTRE CULTUREL DE NAMUR). WWW.FIFF.BE

--

Superfly

Soirée soul-hip hop-funk-R'n'B incontournable de la Cité ardente, la prochaine Superfly atterrira à la Caserne Fonck. Baptisée Flying Lips (...), elle conviera les tauliers habituels (Bernard Dobbeleer, Kiami), et les invités du jour, Martin Leenknecht, Double-Axl et Deejay Tommy.

LE 16/04 À LA CASERNE FONCK, LIÈGE. WWW.SUPER-FLY.BE

--

Vinyl only

Pour le Record Store Day, le Vooruit proposera une soirée qui tournera uniquement sous vinyles, drivée par l'incontournable Lefto, accompagné de Sassy J, Antal et Kong.

LE 16/04 AU VOORUIT, GAND. WWW.VOORUIT.BE

Notre interview de Michael Kurtz, cofondateur du RSD: Record Store Day, Noël des fans de musique ou machine à fric?

--

Christian Schreurs, ex-Venus nous fait voyager

Ce week-end, le centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre vous propose de vivre une expérience unique, lors du concert solo de Christian Schreurs (ex-membre du groupe Venus). Tel un ovni musical, le projet OSA est un mélange multidisciplinaire alliant musique, principalement du piano aux influences rock, minimalistes et répétitives, et vidéos "texturées" et non figuratives. Un véritable voyage sensoriel qui pousse le spectateur à se déconnecter avec son quotidien tout en l'invitant à réagir selon ses émotions et son vécu. Une expérience particulière à vivre aussi en famille, durant un concert spécial kids prévu ce dimanche à 11h.

LES 15 ET 17/04 AU CENTRE CULTUREL DE WOLUWE-SAINT-PIERRE, BRUXELLES WWW.WALLL.BE

En savoir plus sur:

Nos partenaires