Bons plans sorties pour le week-end: Le Guess Who?, Festival de Bruxelles, La Ferme!!!...

20/11/15 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Concerts, clubbing, théâtre, ciné, expos... Comme chaque semaine, Focus fait le tri dans l'agenda culturel et vous propose le meilleur du week-end à venir.

Bons plans sorties pour le week-end: Le Guess Who?, Festival de Bruxelles, La Ferme!!!...

Le Raoul Collectif, derrière Rumeur et petits jours © DR

Rumeur et petits jours

Création attendue. Le Raoul Collectif avait cassé la baraque avec son premier spectacle, Le Signal du promeneur, tube 2012 qui interrogeait des histoires réelles de révolte individuelle et radicale, tel Christopher McCandless (Into the Wild) qui brûle papiers et argent avant de s'enfoncer dans la nature. Le tout était porté par un théâtre artisanal et d'idées fort ludique, démarrant sur cinq promeneurs solitaires dans une clairière. Coup de foudre face à l'inventivité mariant poétique et politique, et celle de faire marcher l'utopie sans mièvrerie.

Derrière Le Raoul (clin d'oeil à Vaneigem), il y a cinq comédiens sortis du Conservatoire de Liège qui, en collectif, signent l'écriture et la mise en scène de leur spectacle, accompagnés de "regards extérieurs". Acteurs-créateurs, Romain David, Jérôme De Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szezot reviennent avec leur nouvel opus, 2e création. Intitulé Rumeur et petits jours, le spectacle interroge le groupe, la collectivité et le réel. En amont, un cocktail de quatre sources étonnantes: les Situationnistes, les Indiens Huichols du Mexique, la Société du Mont-Pèlerin (Hayek, Friedman & Co, 1947), mouvement intellectuel autour de la promotion du libéralisme et... Henri Michaux! Explications par les intéressés. "Ce sont des sources dans lesquelles on a puisé pour aborder des choses plus larges comme le néolibéralisme, des mouvements de résistance comme Action directe, etc. Qu'est-ce que ces histoires ont à nous raconter? Ce qu'elles nous invitent à traiter comme idées, à interroger la société. A la base du spectacle, il y un groupe qui cherche à réagir face à des pressions extérieures proches des processus de néolibéralisation (exemple des privatisations). Mais toujours dans un théâtre ludique. C'est notre levier de jeu. Cela permet aussi au spectateur d'entrer dans la brèche d'une réalité plus sombre, de l'amener à des "poteaux d'angles", de partager avec lui des mini-changements de points de vue. L'humour fait s'écrouler des situations. Nous sommes sur le terrain des idées où l'imaginaire bloque, où la poésie de Michaux -les aphorismes "Faute de soleil, sache mûrir dans la glace", "En cas de danger, plaisante"- est une brèche pour ouvrir l'imaginaire." A découvrir.

JUSQU'AU 28/11, AU THÉÂTRE NATIONAL, BRUXELLES. WWW.THEATRENATIONAL.BE

--

Le Guess Who?

Has been le Primavera avec ses scènes de 10 000 personnes et plus si affinités pour des groupes qu'on voit à l'AB Club et à la Rotonde, un peu dépassé le All Tomorrow's Parties dans ses villages de vacances gentiment décrépis avec ce concept devenu tendance d'artistes qui assurent la prog. Le Guess Who? à Utrecht est discrètement devenu le festival le plus excitant d'Europe. Une programmation pointue, aventureuse et exigeante, des conditions d'écoute plutôt exceptionnelles (la moitié des concerts ont lieu dans un gigantesque et impressionnant complexe culturel de cinq salles et onze étages). L'événement néerlandais représente aujourd'hui le top du top. Josh T Pearson, Ariel Pink, Kamasi Washington, The Pop Group, Destroyer, Deerhunter... Soirée Levitation (Total Control, Lightning Bolt) et Constellation (Ought, Eric Chenaux), programmation Sunn o))) (Julia Holter, Arthur Brown, Om) et curation Jacco Gadner (Dungen, Death and Vanilla)... Plus de 150 groupes figurent à l'affiche de cet incontournable rendez-vous mélomane.

DU 19 AU 22/11, À UTRECHT. WWW.LEGUESSWHO.NL

--

Festival de Bruxelles, bis

Nouvelle expression du surréalisme à la belge? Non contente de compter deux terminus de métro opposés arborant un même nom, Bruxelles s'apprête à avoir deux festivals de cinéma répondant peu ou prou à la même appellation, puisque au Brussels Film Festival s'ajoute désormais le Festival international du film de Bruxelles (FIFB). Certes, le premier est organisé en juin, et soutient le cinéma européen, là où le second s'ajoute au calendrier surchargé de novembre, et se veut résolument intercontinental. Pour autant, l'invitée d'honneur de cette première édition du FIFB n'est autre que... la France, avec les nouveaux films d'Yves Angelo (Au plus près du soleil) et de Claude Lelouch (Un + Une), de même qu'un hommage à François Ozon. L'audace est donc à chercher ailleurs, dans une compétition musardant du côté des Philippines ou de l'Algérie, sinon dans les événements parallèles de la manifestation, Jobs Cinema Day, Media Day et autre Sourd'vision.

DU 17 AU 21/11, AUX CINÉMA GALERIES, UGC DE BROUCKÈRE ET BOZAR, BRUXELLES. WWW.FIFB.BE

--

La Ferme!!! Festival

Un petit changement au calendrier n'aura pas pour autant perturbé la raison d'être du festival néo-louvaniste qui s'installe doucement comme une valeur sûre, alors qu'il n'en est qu'à sa troisième édition. Soit la bonne idée de profiter du très beau lieu qu'est la Ferme du Biéreau pour organiser un festival axé sur les musiques alternatives. À travers une programmation pointue et audacieuse, La Ferme!!! veut encourager la découverte musicale chez le public estudiantin qui n'a pas exactement la réputation de mettre souvent le pied en dehors des éternels cercles.

À l'affiche, quelques têtes connues (La Jungle qu'on a vu un peu partout cet été ou encore Briqueville), des artistes internationaux aux qualificatifs kilométriques (les Islandais d'Agent Fresco font par exemple dans le pop-math-art-metal-rock), mais aussi toute une série d'activités parallèles comme une foire aux vinyles, une jam session, un espace de sensibilisation du Collectif F+...

LE 21/11, À LA FERME DU BIÉREAU, LOUVAIN-LA-NEUVE. WWW.FERMEDUBIEREAU.BE

--

Vlek + Bepotel

Avec la soirée Vlek et Bepotel, ce sont ni plus ni moins que deux des principaux labels électroniques bruxellois qui s'unissent pour monter une affiche aussi aventureuse que festive, entre live et DJ set. Outre le personnel "maison", l'Allemand Phuong Dan sera notamment de la partie

LE 20/11, À RECYCLART, BRUXELLES. WWW.RECYCLART.BE

--

Grindhouse Cult

Avec sa troisième édition, le festival Grindhouse Cult - consacré à l'imagerie du cinéma bis et de l'épouvante façon Drive In. A l'affiche de ce nouvel hommage aux pépites les plus improbables de l'histoire du cinéma, une dizaine d'artistes plasticiens venus exposer leurs oeuvres et leurs publications mettant en scène morts-vivants, savants fous, robots géants et autres créatures issues du bestiaire fantastique de ces "plaisirs coupables" sur pellicule. Mais tout n'est pas qu'image fixe au Grindhouse Cult puisque projections de films et concerts Rock accompagneront peintures et sculptures cette année encore. Ce week-end, un rendez-vous 100% cinéma qui le vendredi 20, une soirée de concerts le samedi 21 et une après-midi partagée entre lives et long-métrages le dimanche 22. L'exposition quant à elle, sera visible jusqu'au 29 novembre. On vous a dit que c'était gratuit?

JUSQU'AU 29/11, À LA MAISON DES CULTURES, SAINT-GILLES. GRINDHOUSECULT.WORDPRESS.COM

--

Week-end du doc

Les lampions de Filmer à tout prix à peine éteints, c'est au tour du Week-end du Doc de débouler sur les écrans, wallons et bruxellois pour le coup, pour quatre jours proposant une large sélection de documentaires produits en Belgique. Une initiative que prolongent la RTBF (avec deux nuits du Doc) et UniversCiné, avec une vaste action documentaire déjà en cours, histoire d'achever de faire de novembre le mois du cinéma du réel...

JUSQU'AU 22/11, À BRUXELLES ET EN WALLONIE. WWW.WE-DOC.BE

--

Sorties ciné de la semaine

Le film de la semaine: Notre petite soeur ***, d'Hirokazu Kore-eda;

L'Hermine ***, un film peut en cacher beaucoup d'autres;

Me and Earl and the Dying Girl ***, mariage subtil entre humour et émotion;

Slow West ***, fable ironique et noire;

The Program ***, le Tour de Lance;

The Hunger Games Mockingjay part 2 **, relative déception;

Our City ***, Maria Tarantino cadre à merveille le Bruxelles d'aujourd'hui;

The Gift ***, les apparences sont trompeuses;

Les Hommes d'argile **, un sujet qui aurait mérité plus de budget.

En savoir plus sur:

Nos partenaires