Bons plans sorties pour le week-end: FIFF, Actionnaires...

30/09/16 à 11:16 - Mise à jour à 11:55

Festival international du film francophone de Namur, cinquième anniversaire des soirées Actionnaires au Brass, clubbing, expos... Comme chaque semaine, on fait le tri dans un agenda culturel fourmillant.

Bons plans sorties pour le week-end: FIFF, Actionnaires...

Divines de Houda Benyamina © DR

FIFF

Clap 31e pour le Festival international du film francophone de Namur (FIFF) qui proposera, dès ce soir et pendant une semaine, un large panorama de la production cinématographique en francophonie, soit plus de 140 films au total. La manifestation prend, cette année, des petits airs de Cannes-sur-Meuse, avec la projection, en ouverture, de La Fille inconnue des frères Dardenne, et en clôture, de Divines de Houda Benyamina, Caméra d'or en mai dernier, qui encadreront notamment Mal de pierres de Nicole Garcia, Tour de France de Rachid Djaïdani ou Ma vie de courgette de Claude Barras, autant de films découverts sur la Croisette.

Djaïdani et Barras comptent parmi les réalisateurs qui concourront au Bayard d'or; une compétition qui s'annonce relevée puisqu'y figurent encore Une vie de Stéphane Brizé, Orpheline d'Arnaud Des Pallières ou Boris sans Béatrice de Denis Côté, mais aussi Le Voyage au Groenland de Sébastien Betbeder et, côté belge, En amont du fleuve de Marion Hänsel et Noces de Stephan Streker. La compétition des premières oeuvres accueille pour sa part Hedi du Tunisien Mohamed Ben Attia, plébiscité à Berlin, Tramontane, une production libanaise que signe Vachte Boulghourjian, ou encore Diamond Island, film cambodgien de Davy Chou, précédé lui aussi d'une flatteuse rumeur cannoise. Touffue, la suite du programme aligne une sélection de documentaires (au rang desquels La Terre abandonnée de Gilles Laurent et le film consacré par Mahamat-Saleh Haroun à Hissein Habre), un large volet courts métrages, des rencontres professionnelles et autres ateliers, ainsi qu'un Focus cinéma belge valant aux distraits des séances de rattrapage de Baden Baden de Rachel Lang, Les Chevaliers blancs de Joachim Lafosse ou autre Les Premiers, les derniers de Bouli Lanners, par ailleurs président du jury. Enfin, last but not least, c'est à Sergi Lopez que reviendra la lourde tâche de succéder à Vanessa Paradis dans le rôle du "coup de coeur" du festival, l'acteur ayant pour le coup puisé deux pépites dans son abondante filmographie, Western de Manuel Poirier et Une liaison pornographique de Frédéric Fonteyne... (J.F.Pl.)

FESTIVAL DE NAMUR, DU 30/09 AU 06/10. WWW.FIFF.BE

--

Cinq bougies pour Actionnaires

C'était il y a 20 ans. Le 4 juin 1996, le train Thalys assurait la liaison entre Paris-Nord et Bruxelles, en une heure et 58 minutes. Depuis, les deux capitales n'ont jamais semblé aussi proches. Un autre anniversaire vient également souligner cette parenté. D'un autre type toutefois. Depuis cinq ans, les soirées Actionnaires jettent en effet régulièrement des ponts, musicaux, entre les deux villes. Le concept a pu évoluer avec le temps. Mais, nées dans la foulée du Nouvel An Belge (organisé... pendant l'année, à Paris), les Actionnaires ont gardé la même curiosité, le même sens du décalage, adoubées par des labels aussi intéressants que Pan European Recording ou Jauneorange, encouragées par des webzines aussi influents que Gonzaï...

Pour fêter les cinq ans de l'entreprise, le boss Gilles Vanneste a prévu d'organiser cinq dates, dans cinq lieux différents, à Bruxelles, entre découverte et revisite de quelques grands classiques de la maison. On pense par exemple au concert, forcément intimiste, que donnera le chanteur de Poni Hoax, Nicolas Ker, à l'Archiduc, crooner pop déglingué attendu dans l'un des cafés jazz les plus mythiques de la ville (le 03/10). La fête commencera cependant dès le 30 septembre. Au Brass, à Forest, sont attendus le duo Nova Materie (ancien Panico), un DJ set de Front de Cadeaux, et surtout un live de Mugwump qui devrait en profiter pour présenter son nouvel EP. Voilà pour les deux premières salves de festivités qui se poursuivront ensuite au café de la Maison du Peuple (Die Wilde Jagd, le 15/10), à The Hope (le 18/11) pour se terminer à Le Lac, à Molenbeek (le 25/11). (L.H.)

DÈS CE VENDREDI 30/09 AU BRASS, FOREST. WWW.ACTIONNAIRES.BE

--

Moderat

Après avoir rempli le Cirque royal au printemps dernier, les Allemands de Moderat (Modeselektor + Apparat) confirment leur statut de superstars électro en investissant cette fois carrément Forest National.

LE 30/09 À FOREST NATIONAL, BRUXELLES. WWW.LIVENATION.BE

--

Moodyman

Il ne faudra pas louper le passage de Moodyman au Fuse, DJ aussi énigmatique qu'érudit, auteur au printemps dernier d'un DJ-Kicks magistral.

LE 01/10 AU FUSE, 1000 BRUXELLES. WWW.FUSE.BE

--

Florian Keller

Après avoir lancé sa saison sur les chapeaux de roue, la Strictly Niceness a réussi à choper Florian Keller pour animer ses platines soulful.

LE 01/10 À LA BODEGA, 1080 BRUXELLES. WWW.STRICTLYNICENESS.COM

--

Fou Detective

"Ils rêvaient d'être les Limp Bizkit francophones", annonce la bio de Fou Détective. Heureusement, "ils ont un peu raté leur coup". On a eu chaud... Sur la scène belge francophone, Fou Detective n'en reste pas moins un cas particulier. Après un premier album autoproduit en 2012 ("Ah bon, t'es sûr mec?"), le duo formé par Vërsatyl (paroles) et Mineral (musiques) s'est donné les moyens de fignoler sa proposition. Le genre à ne pas vouloir trancher entre rimes hip hop, variét' absurde, et pop ironique, un peu comme une version d'Odezenne qui aurait moins carburé à la vodka qu'à la Chimay bleue. La preuve avec Lolcats, attendu pour le 30 septembre, présenté le même jour sur la scène du Botanique. (L.H.)

LE 30/09 AU BOTANIQUE, BRUXELLES. WWW.BOTANIQUE.BE

--

My Mentor Is a Wolf

C'est une mission pas banale et pourtant aussi cruciale que nécessaire que s'est fixée le galeriste Félix Frachon: se faire plateforme de diffusion à l'attention des scènes émergentes. Une tâche de porte-voix qu'il a choisi d'accomplir à la faveur de "saisons" modulées en sept expositions qui abordent chacune une thématique différente. Cela fait plusieurs années que le jeune homme sillonne l'Inde pour en débusquer, parfois de manière épique à l'en croire, les protagonistes de l'art contemporain. Il en est revenu avec une perle aussi étincelante que le prénom de l'intéressé le laisse deviner: Shine Shivan. Ce plasticien de 35 ans originaire du Kerala, présenté comme un "enfant terrible" de la scène créative indienne, est installé au nord du sous-continent, à Faridabad. Il y développe une pratique multiforme qui questionne les normes sociales: la mort, le sexe, le genre. On prend la mesure de son travail dès l'entrée de la galerie où sont installées trois sculptures qui détonnent. Nourries aux hasards des rencontres et des trouvailles, mais également riches d'une intention formelle aussi baroque qu'opérante, elles se dessinent quelque part entre couture -on pense à Louise Bourgeois-, collecte d'objets -des coquillages, des billes de verre, des dentiers...- et taxidermie. Le recours à cette dernière est inédit dans le pays d'origine de Shivan qui n'autorise pas que l'on touche la mort. Pour cette raison, l'intéressé s'est formé de manière autodidacte, glanant sur YouTube les techniques d'embaumement. Au contraire des artistes occidentaux qui utilisent la taxidermie à la manière de ready-made, dépendants de tiers auxquels ils passent commande, le savoir qu'a acquis Shine Shivan lui offre une appropriation inédite du genre. Le résultat de cette intégration est stupéfiant, intemporel et iconoclaste. Onze sanguines, une large composition à l'encre de chine et au charbon de bois sur papier marouflé, ainsi qu'une performance vidéo où l'artiste exprime le potentiel de la cendre, complètent cet aperçu percutant d'un plasticien dont on n'a pas fini d'entendre parler. (M.V.)

SHINE SHIVAN, GALERIE FÉLIX FRACHON, 5 RUE SAINT GEORGES, À 1050 BRUXELLES. JUSQU'AU 12/11. WWW.FELIXFRACHON.COM

--

Ouverture des Balades Sonores

À une époque où les rayons disque des grands magasins se font de plus en plus petits, il se trouve toujours quelques courageux résistants pour ouvrir des disquaires. C'est le cas des Balades Sonores, dont l'ambition est de vendre, mais aussi produire et promouvoir les artistes et les labels indépendants. Après s'être développé en France, le projet s'étend maintenant jusque dans notre capitale. Une boutique ouvrira en effet ses portes ce samedi 1er octobre dans un espace de choix, juste en face du Botanique. L'ouverture se fera évidement en musique, avec entre autre des lives d'Indian Boyfriend, Le Colisée et Kawaii. L'occasion de découvrir le projet des Ballades Sonores ainsi que les nombreux artistes, genres et supports musicaux disponibles en boutique. (F.B.)

LES 1ER ET 2 OCTOBRE AU 173 RUE ROYALE, 1210 SAINT-JOSSE-TEN-NOODE. WWW.BALADESSONORES.COM

--

Retro Made In Asia

Pour la troisième année consécutive, la petite soeur du salon Made in Asia bruxellois prend ses quartiers à Namur. Un rendez-vous incontournable pour les fans de mangas, jeux vidéo et autres produits culturels venus d'Asie. Particularité de ce salon: l'accent n'est pas mis sur les nouveautés ou la tendance mais sur la tendre nostalgie qu'évoque la vue des anciens épisodes d'Albator ou des premiers jeux Nintendo. Parmi les invités cette année, Patrick Borg et Brigitte Lecordier, les voix françaises de San Goku, l'un pour la version adulte, l'autre pour l'enfant. Du old school et de l'indémodable donc, pour le plus grand plaisir des nostalgiques des animés de leur enfance. (F.B.)

LES 1ER ET 2 OCTOBRE À NAMUR EXPO, 5000 NAMUR. WWW.MADEINASIA.BE

Nos partenaires