Bons plans sorties pour le week-end (Beautés soniques, Autumn Falls...)

30/10/15 à 14:39 - Mise à jour à 14:38

Comme chaque semaine, Focus fait le tri dans l'agenda culturel pour vous proposer le meilleur du week-end.

Bons plans sorties pour le week-end (Beautés soniques, Autumn Falls...)

Black Strobe, ce samedi au festival Beautés soniques © Phillipe Levy

Beautés soniques

La première édition avait titillé. La deuxième avait réussi à faire grandir encore un peu plus l'excitation. Cette fois-ci, plus aucun doute n'est permis. Avec sa troisième édition, programmée du 31 octobre au 10 novembre, le festival des Beautés soniques confirme sa place à part dans le calendrier musical. Unique, parce qu'il se déroule dans une ville, Namur, qui, toute capitale wallonne qu'elle soit, et malgré les efforts de ses forces vives culturelles, reste encore souvent à la traîne. Particulier aussi parce qu'il cultive un esprit réjouissant: ici, l'intimité et la convivialité, par exemple, ne sont pas de vains mots; ici, surtout, l'audace et la curiosité font office de ligne éditoriale, sans que cela ne vire forcément au pointu pour seuls spécialistes. Un coup d'oeil à l'affiche suffit à s'en convaincre: aux noms ronflants, elle préfère les pertinents.

Quelques exemples au hasard: le joli coup réalisé en amenant les Américains d'Algiers en bord de Meuse, auteurs d'un des albums les plus furieux, tendus et hantés de 2015; ou la venue de Bertrand Belin, qui donnera en exclusivité une lecture musicale de son roman Requin, paru au début de cette année. Beautés soniques se plaît par ailleurs à mélanger les genres: rock bien sûr (La Jungle), mais aussi électronique (Black Strobe, Mugwump), avant-pop (Aksak Maboul), hip hop (Alpha Wann et Hologram Lop' de 1995, Jean Jass), folk (Rozi Plain)... Le tout étant complété par une série d'activités connexes: roller disco, séance ciné (Amy), workshops, foire aux vinyles, rencontres...

Du 31/10 au 10/11, à Namur.www.beautessoniques.be

--

Autumn Falls

Si le génial festival indé et multi-salles qui s'étend désormais à toute la Belgique (Bruxelles, Gand, Courtrai...) a lancé les hostilités il y a un peu plus d'une semaine avec un double concert de Girl Band, c'est ce dimanche qu'on entame les gros morceaux avec notamment les retours attendus de Kurt Vile et Lower Dens à l'Ancienne Belgique. Pas de Waxahatchee par contre, celle-ci ayant annulé sa venue dans le courant de la semaine pour raisons de santé. Dernière minute oblige, c'est Lushes qui la remplace et se produira donc une troisième fois (les Américains étaient déjà programmés plus tard au Mod et en première partie de Raketkanon).

Jusqu'au 18 décembre, dans diverses salles belges.www.autumnfalls.be

--

Floating Points

Cela fait un petit moment qu'on l'attend. Le mois prochain (le 6), Floating Points (aka Sam Sheperd) sortira son tout premier album, le très planant Elaenia. Une semaine avant, il viendra en donner un premier aperçu sur scène, au Depot de Louvain. Double bingo: le combo electronica-jazz Portico (ex-Quartet), désormais signé sur Ninja Tune, sera également de la partie.

Le 31 octobre, au Depot, Louvain.www.hetdepot.be

--

The Horrorist

La Vilaine ne baisse pas la cadence. Pour Halloween, le club bruxellois a décidé de programmer Oliver Chesler, alias The Horrorist, pour un set dark techno en bonne et due forme. Même pas peur.

Le 31 octobre, à La Vilaine, Bruxelles.www.clublavilaine.be

--

Hard Ton

Ambiance décalée en perspective à l'Atelier 210 ce vendredi avec notamment Hard Ton, "la diva vénitienne de la disco-house". Au programme également de cette soirée découverte signée Origami, on retrouvera également Fabrice Lig, soit le seul belge à avoir été signé sur le label E-Planet de Carl Craig.

Le 30 octobre à l'Atelier 210, 1040 Bruxelles.www.atelier210.be

--

Daniel Enkaoua

Basée pendant trois ans au 51 de la rue Mignot-Delstanche, à Bruxelles, la galeriste Esther Verhaeghe s'embarque désormais dans un projet nomade. Une programmation itinérante qui alternera expositions en galeries et événements dans des lieux insolites de la capitale, à raison de quatre accrochages par an. Pour lancer ce concept vagabond, Esther Verhaeghe a convié le peintre français Daniel Enkaoua dans le cadre de l'imposant Hangar H18, situé sur la place du Châtelain. Enkaoua représente un cas à part dans le panorama de la peinture contemporaine. Adoré par certains, il est méprisé par d'autres, souvent ceux qui trouvent complaisante et stéréotypée l'oeuvre d'un Auguste Renoir. C'est que Daniel Enkaoua a placé sa femme et ses quatre enfants au centre de son travail. On est en droit de trouver cela mièvre... mais pour qui sait dépasser les a priori, ces toiles, souvent de grandes dimensions, capturent la vibration du vivant avec une rare intensité. Des paysages et des natures mortes -Le Seau, la Marmite et la Bonbonne de gaz, ou Les Poireaux et le Chou vert vu de dos- complètent cet éloge du quotidien.

Ester Verhaeghe - Art Concepts, hangar H18 open space, 18, place du Châtelain, à 1050 Bruxelles. Jusqu'au 21 novembre. www.estherverhaeghe.com

--

Sorties cinéma de la semaine:

Le Fils de Saul *****, chef-d'oeuvre sur la Shoah

The Lobster ****, ovni drôle et bien senti

Regression ***, prenant et riche en tension

Lolo ***, grinçant et décoiffant

Je suis à vous tout de suite *, embarrassant ratage

En savoir plus sur:

Nos partenaires