Bons plans sorties pour le week-end: Actionnaires, Erró, Ars Musica...

25/11/16 à 15:48 - Mise à jour à 15:57

Certes, les marchés de Noël ouvrent un peu partout dans le pays ce week-end. Mais il n'en reste pas moins une poignée de chouettes propositions culturelles que nous épinglons ici. Concerts, clubbing, cinéma, expos, théâtre...

Bons plans sorties pour le week-end: Actionnaires, Erró, Ars Musica...

Le Générateur d'images © Erró

Actionnaires 5th Birthday

Ca fait cinq ans que les soirées Actionnaires saupoudrent avec goût les nuits bruxelloises d'un peu de parisianité, quand ce n'est pas l'inverse, avec le Nouvel an belge notamment. Cinq ans, forcément, ça se fête: depuis septembre et dans cinq lieux de la capitale. Dernière étape ce samedi, pour une soirée coorganisée avec Fortune Collective, au Lac, immense hangar à deux enjambées du canal. À l'affiche notamment, les excellents Zombie Zombie, qui n'oublient pas leur amour pour John Carpenter, mais auxquels on doit aussi récemment la bande son du film de Sébastien Marnier Irréprochable...

LE 26/11 AU LAC, MOLENBEEK. WWW.ACTIONNAIRES.BE

--

Dimanche Orange

Elle ne serait pas là, l'antidote idéale aux dimanches qui puent, aux fins de week-ends crado durant lesquels on a juste envie de s'écraser sous la couette? Soit un dimanche tout en culture (double concert des excellents TOTM, finalistes du Concours Circuit, expo, atelier DIY, projection du documentaire Black Fish), avec aussi des petits plats aux oignons, des jeux ou encore un coin BD, une entrée à prix libre...

LE 27/11 À L'ATELIER 210, ETTERBEEK. WWW.ATELIER210.BE

--

Cocaine Piss / The K / Negative Scanner

Le Club Plasma continue ses festivités de dixième anniversaire avec notamment une date très noise au Belvédère à Namur. Soit Cocaine Piss, rock nineties féminin et braillard, dont le récent album a été produit par Steve Albini, le cyclone The K dont la réputation n'est plus à faire, et les Chicagoans de Negative Scanner dont le post-punk rappelle une Siouxsie ou un The Wire.

LE 26/11 AU BELVÉDÈRE, NAMUR. WWW.BELVEDERE-NAMUR.BE

--

TNGRM

En quatre ans, le label louvaniste TNGRM est devenu l'une des pièces essentielles du groove made in Belgium. Il le prouve une nouvelle fois avec une soirée anniversaire à l'affiche affriolante, attirant aux côtés des forces maison (Up High Collective), le projet jazz de Yussef Kamaal ou encor Samiyam (Brainfeeder).

LE 25/11, AU DEPOT, LOUVAIN. WWW.HETDEPOT.BE

--

Pantha du Prince

Toujours au Fuse, la prochaine soirée We Are the Future a programmé ni plus ni moins qu'un live de Pantha du Prince, projet toujours au minimum intrigant de l'Allemand Hendrik Weber.

LE 25/11, AU FUSE, BRUXELLES. WWW.FUSE.BE

--

Petrol

Lieu incontournable des nuits anversoises, le Petrol doit bientôt fermer ses portes (le terrain qu'il occupait jusqu'ici étant réaffecté par la Ville à d'autres projets de bureaux). En attendant de trouver éventuellement un nouveau terrain de jeu, la salle accueillera une nouvelle grosse fête, avec Guy-Ohm, Monica Electronica...

LE 26/11, AU PETROL, ANVERS. WWW.PETROLCLUB.BE

--

Ars Musica

Ars Musica affiche un intéressant volet "spectacles" en dialogue avec la musique contemporaine. Une opérette... électronique: Iwona, adaptation d'Yvonne, Princesse de Bourgogne de Gombrowicz où un prince fiance une mocheté muette, de quoi faire péter un câble au Palais. Une création signée Françoise Berlanger (mise en scène) et Gilbert Nouno (musique électro). Autre ovni avec la performeuse singulière Uiko Watanabe explorant l'identité coincée entre deux terres, d'accueil/ d'origine, dans OMOI - La maison vent, sur une musique de Sarah Wéry (électro, violoncelle, sons du quotidien, etc.). Autre création: le sulfureux (?) Giovanni's Club du chorégraphe Claudio Bernardo. Il y interroge la figure du mâle séducteur (Don Juan/Casanova), avec Mozart et Jean-Philippe Collard-Neven. Côté reprises: Hors-Champ, la danse-cinéma de Michèle Noiret, avec Todor Todoroff à la musique, et Simplexity, première chorégraphie du compositeur Thierry De Mey. Dernière curiosité: un concert dessiné (en direct) de contes japonais, avec l'Ensemble des Musiques Nouvelles.

JUSQU'AU 27 NOVEMBRE. WWW.ARSMUSICA.BE

--

Le Générateur d'images

Il y a peu, l'exposition consacrée par la Fondation Folon à l'artiste-geyser islandais Erró était évoquée en ces pages. En suivant la logique, chère à Gainsbourg, du "ça vous a plus hein, vous en demandez encore", on ne peut que recommander l'accrochage parallèle qui lui est dédié au Salon d'Art. Pour rappel, ce salon de coiffure, qui est aussi un lieu d'exposition, à moins que ce ne soit l'inverse, se découvre comme l'antre hybride de Jean Marchetti. Galeriste-éditeur atypique et passionné, l'homme accompagne les artistes -Alechinsky, Camille De Taeye ou un Thierry Mortiaux dont il ne faut pas rater les illustrations d'un récent ouvrage sur Jean Ray signé par Henri Vernes, paru à La Pierre d'Alun...- depuis quatre décennies. Loin de se limiter à une aventure marchande, Marchetti entretient de vrais liens d'amitié avec ses protégés. C'est le cas d'Erró, fréquenté quant à lui depuis 1991. Vingt-cinq ans d'un dialogue complice sont une excellente raison pour aller voir Le Générateur d'images, sorte de contrechamp essentiel à Galaxie Erró. S'il est disponible, le galeriste vous emmènera à l'endroit précis où se sont noués les tableaux. Parmi les schèmes qu'il pointe, celui de l'abondance, incarné à ses yeux par un filet de pêche rempli de harengs. Une image que l'on retrouve sur place et qui obsède véritablement l'oeuvre de l'intéressé. Gudmundur Gudmundsson (son vrai nom) s'est fixé la mission de nourrir visuellement le monde. De fait, on traquerait en vain la présence du vide dans ses compositions. Ses tableaux, sérigraphies et plaques émaillées sont également l'occasion d'observer le méticuleux travail de collage d'Erró. Ces agencements qu'il a mis longtemps à exhiber, les jugeant indignes, apparaissent comme une matrice unique soulignant le travail singulier du maître. Comme le pointe l'historien de l'art Daniel Abadie: loin de la neutralité Pop d'un Warhol, Erró provoque des collusions esthétiques "acides" et engagées.

ERRÓ, LE SALON D'ART, 81 RUE DE L'HÔTEL DES MONNAIES, À 1060 BRUXELLES. JUSQU'AU 24/12. HTTP://LESALONDART.SKYNETBLOGS.BE

--

Sorties ciné de la semaine:

Nos partenaires