Bons plans sorties pour le week-end (ABBota, Affordable Art Fair, Agnès Varda...)

25/02/16 à 16:25 - Mise à jour à 16:36

Pas de doute, malgré la petite laine toujours de rigueur, la saison des sorties a bel et bien redémarré. La preuve en une bonne douzaine d'idées sorties (concerts, clubbing, expos, scènes, ciné...) pour éviter le combo couette/téloche ce week-end.

Bons plans sorties pour le week-end (ABBota, Affordable Art Fair, Agnès Varda...)

Italian Boyfriend © Gabriela González

ABBota et puis s'en va

Ce sera la 10e édition. Et aussi la dernière. Les 26 et 27 février prochains, l'Ancienne Belgique et le Botanique proposeront en effet une ultime programmation croisée. Pour rappel, l'initiative baptisée simplement ABBota, est à tout le moins atypique: deux des principales salles rock de la capitale -l'une flamande (dans le bas de la ville), l'autre francophone (dans le haut), qui allient leurs forces le temps d'un week-end, pour s'échanger les bons tuyaux musicaux de chaque Communauté (et éventuellement, par la même occasion, les publics). Concrètement, cette année, la session démarrera ainsi le 26 du côté de l'Ancienne Belgique avec, par ordre d'apparition, l'électro-pop de Beffroi, le rock nineties de Nightman (aka Tijs Delbeke), l'avant-pop de Le Colisée, celle luxuriante de Great Mountain Fire, et enfin Blackie & The Oohoos. Le lendemain, le Bota accueillera, lui, les furieux de la Jungle, Jacle Bow, les poppeux d'Italian Boyfriend, Steak Number Eight, ainsi que Mugwump pour terminer en beauté.

Que cette 10e édition soit également la dernière du genre n'est qu'à moitié étonnant. Sans doute la formule, aussi rafraîchissante soit-elle sur le papier, avait-elle montré ses limites. Peut-être aussi que chacun est aujourd'hui appelé à se recentrer sur son créneau. C'est que les choses bougent sur le paysage du live bruxellois. Après le Palais 12, et en attendant de remettre définitivement la main sur le Cirque royal, la Ville a en effet investi La Madeleine, inaugurée officiellement cette semaine. Un nouvel espace de concert, qui complète l'offre de l'AB et du Bota. Ou qui, plus encore, les concurrence, c'est selon...

LES 26 ET 27/02, À BRUXELLES. WWW.BOTANIQUE.BE OU WWW.ABCONCERTS.BE

--

Voyage au bout de la nuit

Voyage au bout de la nuit © DR

L'art de la bousculade

Un metteur en scène, ça bouscule: auteurs, acteurs, plateau, spectateurs et (surtout) les chefs-d'oeuvre. C'est ce que nous rappellent quelques spectacles à l'affiche. Philippe Sireuil porte à la scène le vertigineux Voyage au bout de la nuit de Céline. Bardamu, réchappé de guerre, y est incarné par... une femme. "Le dessin du Bardamu de Jacques Tardi s'est immédiatement imposé, explique Philippe Sireuil. S'est ensuivi l'apprivoisement par l'actrice de cette figure, corps chétif et voix rauque, les fesses sur un banc dont il/elle ne bougerait pas. La féminité de l'actrice, que la représentation ne nie évidemment pas, donne à la figure de Bardamu une fragilité, une douleur, dont un acteur masculin ne pourrait peut-être pas rendre compte. Elle nous "distancie", diraient les brechtiens, de l'objet incarné pour nous permettre de mieux le regarder et l'écouter."

Déboussolant aussi le Richard III de Shakespeare "presque une figure carnavalesque, de drôle, de navrant", proposé par et avec Jean Lambert-wild, ici en clown tragique, dans une atmosphère burlesque, histoire de donner du relief halluciné à la folie du pouvoir. Sur scène, "une ambiance de foire foraine et un espace scénique habité de spectres et de marionnettes réalisés à partir des dessins de Stéphane Blanquet".

Autre bousculade de chef-d'oeuvre avec Les Misérables de Victor Hugo. Jean Valjean, Fantine, Cosette, "le bruit de la misère, le bruit de la révolte" sont racontés en "hightlight" dans un superbe théâtre d'objet et miniature -fresque-express imaginative- signé par les pros du genre, la Cie Karyatides, Karine Birgé et Marie Delhaye.

Bousculer, il y a tout à voir, ou comment réentendre les chefs-d'oeuvre...

VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT, JUSQU'AU 27/02, WWW.THEATREDESMARTYRS.BE

LES MISÉRABLES, DU JUSQU'AU 28/02, WWW.THEATRENATIONAL.BE

RICHARD III, DU JUSQU'AU 26/02, WWW.HALLES.BE

--

Bons plans sorties pour le week-end (ABBota, Affordable Art Fair, Agnès Varda...)

Affordable Art Fair

Qui a dit que l'art était cher? Du 26 au 29 février, 95 galeries de Belgique et d'ailleurs exposent leurs oeuvres à Tour & Taxis à des prix variant de 60 à 60.000€. Pour cette édition 2016, une autre initiative mettra l'art à la portée de tous: 45 élèves de Sint Lucas à Anvers créeront, à l'occasion des 75 ans de leur prestigieuse école, 75 oeuvres vendues à 75 euros chacune. Du côté wallon, l'artiste montois Jefta sera également présent pour offrir une performance inédite: les visiteurs lui serviront de modèles pour son projet de sculptures humaines.

DU 26 AU 29 FÉVRIER À TOUR & TAXIS, BRUXELLES. WWW.AFFORDABLEARTFAIR.COM/BRUSSELS

--

Patatatutopia, 2003

Patatatutopia, 2003 © Agnès Varda

Agnès Varda

Palme d'or au dernier Festival de Cannes pour l'ensemble de sa carrière, Agnès Varda revient à Ixelles, la commune de son enfance, pour présenter Patates & compagnie, une rétrospective de son oeuvre multiple au Musée d'Ixelles. Du 25 février au 29 mai, l'exposition se consacrera tant à ses photographies qu'à sa carrière de cinéaste de la Nouvelle Vague et à sa production d'artiste plasticienne depuis les années 80. À cette occasion, la Cinematek organise une rencontre avec l'artiste ce samedi à Flagey, précédée du film Les Glaneurs et la Glaneuse et suivie du documentaire Deux ans après.

PATATES & COMPAGNIE, AU MUSÉE D'IXELLES, DU 25 FÉVRIER AU 29 MAI. WWW.MUSEEDIXELLES.BE

RENCONTRE AVEC AGNÈS VARDA, CE SAMEDI 27 FÉVRIER À 18H À FLAGEY. WWW.CINEMATEK.BE

--

DJ Kwak

Notre collaborateur et monsieur Strictly Niceness est de retour pour nous faire voyager à travers les styles et les continents. Du funk à la soul, en passant par du hip-hop et du disco, DJ Kwak sera derrière ses platines ce vendredi au Soul Inn pour offrir un set de 6 heures freestyle et ce, gratuitement. De quoi bien commencer le week-end.

LE 26/02, AU SOUL INN, BRUXELLES. WWW.FACEBOOK.COM/SOULINNBRUSSELS

--

80's Underground

Dans les années 80, Bruxelles avait le Mirano. Liège, elle avait la Chapelle, clubb mythique qui a marqué les nuits de la Cité ardente (et au-delà). Y était pratiquée une certaine ouverture d'esprit, typique de l'époque, mélangeant tout et son contraire, de Serge Gainsbourg à Grace Jones, de PIL à Marc Moulin. C'est ce grand mix curieux qui sera ravivé lors de la prochaine soirée "revival", organisée au Cadran.

LE 27/02, AU CADRAN, LIÈGE. WWW.LECADRAN.BE

--

Bons plans sorties pour le week-end (ABBota, Affordable Art Fair, Agnès Varda...)

Black Out with Valerie

On reste dans les années 80, mais du côté de Bruxelles cette fois, au Recyclart. Samedi, c'est le collectif/réseau artistique/blog nantais Valerie, passionné de eighties, de synthés et de culture américaine, qui prendra les commandes grâce à deux DJ du cru, Maethelvin et College (le Real Hero du film Drive, c'est lui).

LE 27/02 AU RECYCLART, BRUXELLES. WWW.RECYCLART.BE

--

Full Colorz

Un temps menacées, les soirées Full Colorz liégeoises ont trouvé refuge au Reflektor. La ligne éditoriale n'a pas changé pour autant. Il est toujours question de proposer un groove de qualité, branché hip hop, r'n'b, house, soul, et apparentés. Ce vendredi, le Bruxellois SHUNGU sera de la partie, aux côtés des régionaux de l'étape, Mehbian, Cabasa, et Tom Teez.

LE 26/02, AU REFLEKTOR, LIEGE. WWW.REFLEKTOR.BE

--

Dimanche Orange

Dimanche Orange © Atelier 210

Dimanche Orange

Sortez de votre canapé ce dimanche! Ce rendez-vous chaleureux et vivant propose un documentaire, une expo, un concert et un atelier créatif dans une ambiance cosy. Au programme de cette septième édition, les contes d'Aline qui raviront petits et grands ainsi que le documentaire Amy consacré à la chanteuse britannique et l'expo photo Cicatrices à l'intérieur. Un chemin vers l'extérieur sur les détenus des prisons belges. On reste dans la soul et la belgitude avec le groupe Blue Monday People qui offrira non pas un mais deux concerts. Pour les manuels, un atelier couture permettra de réaliser des moufles, un bonnet ou une écharpe à partir d'un vieux pull. Fini les dimanches devant la télévision, un espace BD et jeux de sociétés est mis à votre disposition mais aussi des foods & drinks. Tu parles d'un brunch dominical...

LE 28/02 À PARTIR DE 13H À L'ATELIER 210, ETTERBEEK. PRIX LIBRE. WWW.ATELIER210.BE

--

Bien/Mal

Bien/Mal © Jérémie Amigo

Jérémie Amigo - Instincts

Depuis le 13 février, le Noordbrabants Museum de Bois-le-Duc consacre une rétrospective-événement à l'occasion des 500 ans de la mort de Jérôme Bosch. Marseillais débarqué il y a quelques années à Bruxelles, Jérémie Amigo fait partie de ces artistes qui font valoir une certaine filiation avec le célèbre primitif flamand. Cela saute aux yeux en raison d'un goût évident pour la bizarrerie. L'un des dessins exposés à l'Art 22 Gallery représente un loup, un lapin et une carotte. Entre ces trois éléments, des flèches qui vont dans les deux sens et les mots "bien" et "mal" qui indiquent l'absolue relativité du lien. Ainsi, lorsque l'on se place du point de vue du lapin, la carotte est positive. En revanche, dans l'autre sens, il n'en va pas de même: "le lapin est un loup pour la carotte". Tel est l'esprit drôle et fascinant des "petits formats" d'Amigo, soit des oeuvres qui, comme les tableaux de Bosch, prêtent à débat. Il y a là une invitation à méditer sur la condition humaine, à prendre position. Autre point commun, la grande diversité formelle. Ici, pas de porc habillé en nonne, ni d'oiseaux tricéphales, mais un bestiaire et un herbier traversés par un goût obsessionnel du détail. Bien sûr, il y a aussi les points de divergence. L'oeuvre de Jérémie Amigo se caractérise par une incroyable économie: la couleur est réduite à sa plus simple expression, le Français réalisant petits dessins et grandes compositions -qui lui prennent jusqu'à cinq mois- armé d'un simple porte-mine et parfois d'une loupe. Autant dire que la minutie est de mise. Afin d'ouvrir les fenêtres sur sa pratique et ne pas sombrer dans la neurasthénie monochromatique, Amigo enrichit l'accrochage de plusieurs photographies. Celles-ci apportent de la couleur à l'ensemble et creusent un sillon thématique qui lui est cher: la place, sans cesse plus problématique, de l'être humain dans la nature.

JÉRÉMIE AMIGO, ART 22 GALLERY, 56 PLACE DU JEU DE BALLE, À 1000 BRUXELLES. JUSQU'AU 23/03. WWW.ART22.GALLERY

--

Rétrospective des photographes de presse namurois

Dernière chance pour découvrir cette rétrospective qui se termine ce 28 février. Elle vous invite à revoir en images les faits d'actualité qui ont marqué 2015 à travers le regard de neuf photographes namurois. Invité de cette édition 2016, François Struzik présente également son exposition Migrations qui vous emmène au coeur du combat humain en Syrie, au Kashmir, au Bangladesh ou plus près de chez nous, à Calais. Pour son 25e anniversaire, ce rendez-vous pour les amoureux de l'image rend hommage à Serge Badfer, photographe décédé à Namur en 1993, qui avait réalisé un remarquable reportage sur l'Albanie en 1991.

JUSQU'AU 28/02 À LA GALERIE DU BEFFROI, NAMUR. ENTRÉE GRATUITE. WWW.VILLE.NAMUR.BE

Nos partenaires